Le génie des formes, par Eric Tabuchi, photographe

atlas6_800
© Eric Tabuchi

L’homme et ses symboles n’est pas le livre le plus connu de Carl Gustav Jung, qui établit son plan à 83 ans et le termina dix jours avant sa mort, la rédaction en étant collective.

La thèse en est simple : l’être humain ne peut s’accomplir vraiment que s’il a une connaissance précise de sa vie inconsciente, par le biais de ses rêves et de leurs symboles.

Dans un article intitulé « Le symbolisme dans les arts plastiques », Aniéla Jaffré rappelle l’importance souvent non perçue de la structure du mandala en architecture : « Il constitue le plan des fondations des édifices sacrés ou séculiers dans presque toutes les civilisations ; il figure dans le plan des villes anciennes, et même moderne. »

atlas5_800
© Eric Tabuchi

Plus loin : « Chaque édifice, sacré ou séculier, construit sur le plan d’un symbole est une projection de l’image archétypique de l’inconscient avant le monde extérieur. La cité, la forteresse ou le temple, deviennent des symboles de l’unité psychique et de cette façon exercent une influence spécifique sur l’être humain qui pénètre où vit dans ces lieux. »

Je ne sais pas si Eric Tabuchi a lu le professeur zurichois, mais son livre de photographe, Atlas of Forms (chez Poursuite Editions), outre la fascination visuelle qu’il procure immédiatement par son principe de sérialité, la force de ses trouvailles et son humour très fin, est un formidable outil d’analyse des formes archétypiques ou incroyablement audacieuses que les bâtisseurs aiment donner aux œuvres qu’ils ont pu imaginer.

atlas3_800
© Eric Tabuchi

La fonctionnalité de tel ou tel bâtiment ne fait souvent aucun doute, mais là n’est pas le propos, qui est de prendre conscience avec enchantement de la formidable odyssée de l’architecture sur un empan chronologique relativement récent.

Au-delà de leur usage – jusqu’à l’absurde jubilatoire -, les édifices qu’a rencontrés un peu partout sur la planète Eric Tabuchi semblent dotés d’une véritable autonomie de pensée.

Conçu par des êtres humains, ces structures d’acier, de verre, de bois, de plastique ou de béton, circulaires ou pyramidales, ovoïdes ou oblongues, zigzagantes ou phalliques, arachnoïdes ou en arcs de cercles, sont d’une beauté extraterrestre qui réjouit.

atlas2_800
© Eric Tabuchi

Emanations d’un grain de folie maintes fois multiplié, ces architectures peuplant Pachamama sont à la fois des summums de technologie et d’intelligence scientifique, et des surfaces promises à la destruction, le ravage, l’abandon, l’obsolescence.

Elles sont involontairement drôles ou kitsch, inquiétantes ou ludiques – premières pages de sphères aussi belles que menaçantes, modules de survie ou de d’anéantissement.

Publié dans un beau format vertical comprenant pour chaque page huit vignettes photographiques, Atlas of Forms est composé d’images d’archives du XXe siècle, et très contemporaines, collectées sur Internet puis classées méthodiquement.

atlas1_800
© Eric Tabuchi

Le principe général en est musical, comme des successions de notes ne cessant de se prolonger en se métamorphosant.

L’ensemble est visuellement splendide, hymne à l’inventivité humaine, et invite à de longues contemplations.

Après Comme la proue d’un navire, de Sarah Michel (Filigranes Editions, 2017), livre consacré aux pyramides dans le monde, Atlas of Forms s’impose comme un vaisseau spatial parcourant en plus de deux mille images la fabuleuse aventure des constructions humaines – habiter poétiquement le monde, pensaient ensemble Friedrich Hölderlin et Martin Heidegger.

Et l’on n’en revient pas de tant génie promis à l’effondrement.

C’est Babel, c’est l’orgueil, c’est le jeu, c’est un défi jeté à la face de la mort.

prt_350x350_1508924435

Eric Tabuchi, Atlas of Forms, Poursuite Editions, 256 pages

Eric Tabuchi – site officiel

Editions Poursuite

main

Se procurer Atlas of Forms

 

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Nadezda dit :

    Fabuleux, c’est un peu l’esprit de l’architecture communiste.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s