Le génie des formes, par Eric Tabuchi, photographe

L’homme et ses symboles n’est pas le livre le plus connu de Carl Gustav Jung, qui établit son plan à 83 ans et le termina dix jours avant sa mort, la rédaction en étant collective. La thèse en est simple : l’être humain ne peut s’accomplir vraiment que s’il a une connaissance précise de sa…

Brûler les villes endormies, par Sylvain George, poète et cinéaste

« Quelque chose qui ne passe pas, demande à prendre forme, qu’il s’agit de déchiffrer obstinément sur le fil des frontières, de sculpter à l’os jusqu’à la poussière. » Sylvain George écrit et filme à partir de l’ordre du crime formant la substance même de la biopolitique des sociétés de contrôle avancé. « Quelque chose…

Sensations du vivant, par Frédérique Dimarco, photographe

Michaël Serfaty – livre Les Bras du Séquoia présenté récemment dans L’Intervalle – nomme avec beaucoup de justesse « le tendre espace » le travail photographique de Frédérique Dimarco, publié dans la belle collection de format carré Notes que l’éditeur Arnaud Bizalion consacre à des essais poétiques fragiles et risqués. Dans un corpus d’images généralement…

L’Europe capitule, par Joseph Roth, écrivain juif de langue allemande

Les premières phrases glacent parce qu’elles sont définitives, écrites au cœur de la détresse et de l’abandon, publiées en 1933 à Paris dans les Cahiers juifs n°5/6 par l’écrivain juif de langue allemande Joseph Roth (1894-1939). « Peu d’observateurs dans le monde semblent se rendre compte de ce que signifient l’auto-da-fé des livres, l’expulsion des…

Dilettante face au destin, Trieste, par Giorgio Pressburger, écrivain

« C’est justement l’un des aspects les plus fascinants de Trieste : elle est elle-même un monument à la discrète, paresseuse, turbulente, malheureuse et joyeuse humanité. » Trieste est une ville insaisissable, dont on peut se demander si sa véritable identité n’est pas essentiellement littéraire. Ville-fiction, ville-monde, ville-lisière et laboratoire, où vécurent, parmi tant d’autres…

Claudie Hunzinger, écrivain, et Isabelle Mège, modèle, vivre le nu

« Je suis le lièvre. Je suis la bécasse. Je suis le cerf. » On trouve dans la revue de Gilbert Moreau, Les Moments littéraires, des articles qu’on ne lirait nulle part ailleurs, des dossiers consacrés à des écrivains échappant le plus souvent aux radars germanopratins (Fabienne Jacob, Lydia Flem, Jocelyne François), l’affirmation d’une ligne…

Thoreau, transcendantaliste-descendantaliste, par Kenneth White, poète

« Ne serait-ce pas délicieux, écrit Thoreau, de rester plongé jusqu’au cou dans un marais solitaire pendant tout un jour d’été, embaumé par les fleurs du myrica et de l’airelle ? Disons douze heures de conversation familière avec la grenouille tachetée… » Lire Kenneth White ne lave pas de tous les péchés – on en…

Kenneth White, nomade calédonien, cosmomaniaque, poète

Il y a depuis 1822 Le Mémorial de Sainte-Hélène, récit écrit par Emmanuel de Las Cases à partir de conversations quotidiennes avec l’Empereur Napoléon Bonaparte lors de son exil sur la lointaine île anglaise. Il y a maintenant, loin de la grandiloquence de l’Histoire, dans la nudité d’un lyrisme conscient de la force et de…