L’art pariétal d’Eric Pillot, photographe

Photographiant des murs pour la série Parois, Eric Pillot crée les conditions de révélation d’un espace mental plus qu’immédiatement concret, se rapprochant par sa fascination pour les surfaces dessinées, colorées, abîmées, effacées, grattées, d’un goût profond pour les premiers hommes et les processus d’hominisation par le geste gravé, créateur de monde. L’effort de civilisation se…

L’équilibre comme métaphysique, par Pentti Sammallahti, photographe

Héritier de Cartier-Bresson, mais avec une pointe d’humour nordique très tendre, le Finlandais Pentti Sammallahti capture en ses photographies noir & blanc des instants d’équilibre, entre l’homme et l’animal, l’homme et le paysage, les animaux entre eux. Emane de son esthétique une grâce immédiatement reconnaissable, une harmonie, une beauté participant d’un éloge du vivant en…

La Besogne des mots, Georges Bataille, Cahiers 4

« Bataille a fait de la devise du diable – Non serviam – celle de la littérature. » (Michel Surya) Elégant, intelligent, effervescent. Le numéro 4 des Cahiers Bataille, qui est un dictionnaire critique conçu en hommage à la revue Documents (1929-1930), est un outil de travail formidable pour comprendre et questionner un penseur et…

Métamorphoses en cours, par la poétesse Sylvie Nève, amie des bêtes

Vous me l’accorderez, un livre commençant par « C’est en écrivant que l’on devient écrevisse » (Hans Arp) est un drôle de zèbre. Donner la parole aux esprits animaux dessous notre peau, tel est l’objet de l’Abêtcédaire de la poétesse Sylvie Nève, trente-huitième publication de l’Arche de Noé brestoise Les Hauts-Fonds. Certains se réveillent cancrelat…

Et in Arcadia Ego, John & Yves Berger, une correspondance

Il y a un grand bonheur à considérer l’amitié possible entre un père et son fils, entre Ulysse et Télémaque, entre l’écrivain, artiste, critique d’art John Berger (Un métier idéal, La Cocadrille, Joue-moi quelque chose, King, G.) et son fils Yves Berger, peintre, poète, travailleur de la terre vivant à Quincy (Haute-Savoie). A ton tour,…

Une fiction de Colombie, par Guillaume Chauvin, photographe

Né en 1987 et « habitué aux expériences battues hors des sentiers », Guillaume Chauvin travaille comme auteur photographe questionnant la subjectivité des images et affirmant son « point de vue documenté ». Établi un temps en Russie et attiré par les personnages alternatifs, il publie ses récits illustrés, reportages de guerre, poèmes ou manifestes dans la…

Le paradis des enfants sauvages, par Alain Laboile, photographe

Après les magnifiques familles Geneste (deux volumes sur quatre déjà parus chez Filigranes, couvrant un empan chronologique de vingt-quatre ans, 1992-2016) et Vansteenwinckel (livre Nosotros chez Yellow Now), l’actualité photographique nous offre l’occasion de rencontrer la tribu Laboile, non moins touchante. Très appréciée des réseaux sociaux, la petite planète Laboile est un concentré de joies,…

Eloge des ombres, par Adam Pape, photographe

Si l’on veut préserver encore quelque chose de l’ordre d’une intimité, d’un ensauvagement secret, de notre envie de vivre selon la logique de nos instincts, il convient d’imaginer de nouveaux espaces, de pénétrer les zones d’ombre et de s’en faire des amies précieuses. Prises dans les parcs des quartiers new-yorkais de Washington Heights et de…

Manger Bacon, l’aimer, par Perrine Le Querrec, poète, pythie punk

« A la question « Quel écrivain vous a influencé ? », je répondrais sans hésiter : Francis Bacon. » Pour dialoguer avec le continent Bacon, il fallait un écrivain hors norme, une sorte de pythie punk s’exprimant depuis les profondeurs du temps et du corps mis en branle, Perrine Le Querrec, auteure de livres à la singularité frappante, Les Tondues (Z4…

Des passages, des souverainetés furtives, par Alex Hanimann, photographe

Dans Le Versant animal (Bayard, 2007), Jean-Christophe Bailly évoque le surgissement d’un chevreuil devant lui, la nuit, sur une route de campagne, point de départ d’une réflexion sur le monde animal, son étrangeté, ses secrets, sa loi propre, et la stupeur que procure l’altérité radicale. On peut y lire ceci : « En aucune façon je n’avais…