Un certain sourire, par Mickaël Vis, photographe

©Mickaël Vis « J’ai croisé plein de personnes qui m’ont raconté ta vie. Mère pour tes fils, fable ou créature fantastique pour d’autres. Les gens prennent du plaisir à raconter le vacarme qui t’entoure en permanence, que tu provoques par tes actions. Tu es insaisissable aux yeux de tous. Sébastien a du mal à parler de…

Le mystère d’être soi, par Claudia Lopez Ortega, photographe

©Claudia Lopez Ortega Il y a un luxe de raffinement chez nombre de maisons d’édition de livres de photographie en Europe qui ne cesse pas de me ravir, tant on peut ressentir d’attention, de sensibilité et de pensée dans la composition de ces ouvrages rares généralement de petits tirages – entre cinquante et cinq-cents exemplaires….

La littérature sans fard, par Annie Ernaux, écrivain

L’île des morts, 1886, Arnold Böcklin « J’ai retrouvé une lettre de P. dans un dossier de factures datant des années quatre-vingt. Une grande feuille blanche pliée en quatre, avec des taches de sperme qui avaient durci le papier, lui donnant une contexture transparente et granuleuse. Il y avait seulement écrit, en haut, à droite, Paris,…

Une échographie de silences, par Stéphane Lambert, écrivain

Amorgos ©Anne Bourguignon « Le plus simple serait que je ne reste pas là, enfermé dans ma chambre, à m’obstiner devant mon ordinateur, à vouloir écrire ce qui m’a amené à ne pouvoir faire autre chose que ça, écrire. » Les amoureux de littérature, les maniaques de lexicographie, et les savants austères, connaissent le sens du terme…

Mères, filles, sœurs, par Tom Wood, photographe

 Burroughs Gardens Girls, 1986 © Tom Wood. Avec l’aimable autorisation de l’artiste et de la galerie Sit Down « Au sommet de la coupole de l’hôtel de ville de Liverpool se dresse la statue de Minerve, déesse de la sagesse et de la stratégie guerrière, de la musique, de la poésie, de la médecine, du commerce…

Une famille, par Lise Dua, photographe

©Lise Dua Je n’écris plus pour moi seule, livre autoédité de Lise Dua, très réussi graphiquement, est une merveille de sensibilité confrontant avec beaucoup de douceur des photographies prises par l’auteure de sa sœur cadette Clara pendant dix ans, et des portraits d’elle-même effectués par son père durant son enfance. Qui est l’une ? Qui est…

La grâce d’une mère, par Didier Bizet, photographe

©Didier Bizet « Nos sommes sans doute la dernière génération à contempler nos histoires du passé imprimées sur du papier glacé. » (Didier Bizet) Que restera-t-il pour ceux qui nous succèdent de la correspondance de nos amours, désormais entièrement numérisée, et vouée à l’oubli, à la perte, à l’amnésie ? ©Didier Bizet Que restera-t-il du visage de nos…

A la recherche du temps perdu, cahiers de jeunesse, par Marcel Proust, écrivain

Dans les désastres en cours, quelle joie de lire des phrases aussi belles, aussi limpides, aussi intelligemment sensibles, que celles de Marcel Proust. On connaissait leur existence, mais on ne les avait pas lus. Il s’agit des « soixante-quinze feuillets » écrits en 1908, retrouvés au domicile de Bernard de Fallois qui les avait reçus de Suzy…

Leonard est un Indien, par Laure Vasconi, photographe

© Laure Vasconi Réalisées à Paris pendant le confinement, de mars à mai 2020, les photographies de Leonard at home exposent la relation très tendre et joueuse entre une mère, Laure Vasconi, et son fils, jeune trisomique de 16 ans. « Leonard, précise l’auteure de cette série artistique, a mis en place un jeu à travers…

Le frisson des choses qui s’enfuient, par Charlotte Mano, photographe, lauréate du prix HSBC

J’ai été très heureux d’apprendre que Charlotte Mano et Louise Honée étaient lauréates du double prix HSBC 2020 pour la photographie. J’avais présenté en mars 2019 dans L’Intervalle la série Thank you Mum, de Charlotte Mano – aujourd’hui éditée magnifiquement par les Editions Xavier Barral -, article accompagné d’un entretien avec l’auteure. Pour célébrer son…

Un nuage de lait, la vie, par Vincent Ferrané, photographe (3)

Ce n’est pas un traité d’allaitement, ou un livre apologétique. C’est un livre amoureux, offert à une mère et son enfant, une compagne, une épouse, très belle. C’est une épopée intime d’un allaitement de plusieurs mois. Un lit d’hôpital, une lumière artificielle, et, pourtant, l’inouï est là, d’un enfant tétant sa mère qui le regarde…

L’élégance d’une mère aimant le rouge, par Colette Pourroy, photographe

Après Au clair de son ombre (série Père, 2013), Sur les rives de soi (série Couple, 2014) et Eve Réincarnée (série Sœur, 2017), Colette Pourroy poursuit avec Rouge était sa couleur (André Frère Editions) son travail sur la mémoire familiale et les interactions intimes. Son dernier volume est un hommage à sa mère en vingt-neuf…