Des jours et des adieux, par Yvon Le Men, poète

Yvon Le Men et Alexis Gloaguen en VSP dans les Monts d’Arrée © Catherine Lecompte « quand les Chinois me croisent / certains me regardent plus longtemps que d’autres // peut-être regardent-ils un homme / que je ne connaîtrai qu’à la fin du voyage de mon voyage » On connaissait la Fiat Topolino de Nicolas Bouvier lancée…

A propos de prés, par Francis Ponge, poète

Le Printemps, 1956 – Pablo Picasso « Au dessus des prés à l’aube et le soir, / la nappe de brume » En 1971 fut publié chez Skira, dans la collection « Les Sentiers de la création », La Fabrique du Pré, de Francis Ponge, livre montrant les dessous – ou brouillons – du poème Le Pré, le poète…

Un tombeau de cire, par Erwann Rougé, poète

« à la porte ici / un vol de corneille / un vent brûlant » Je suis souvent agacé par la poésie : trop de mots, trop de sentimentalité, trop d’absolu facile. Mon soupçon se lève vite, j’ai comme une impression de faux-monnayeur. Oui, mais pas avec Proëlla, de Erwann Rougé, que j’ouvre un matin de dimanche alors…

Je jure de m’éblouir, par René Depestre, écrivain

« Tenir un journal ? Pourquoi ? Pour rester attentif. A quoi ? Au monde, à soi, à la vie qui suit son cours. Ce cahier de bord, j’aurais dû le commencer il y a une quinzaine d’années. J’aurais couvert ainsi des centaines de pages sur la vie dans plusieurs pays, ayant vécu en France, en Tchécoslovaquie, en Italie,…

Au nom du Père, par Charles Pennequin, poète

« Père mort en moi / ne dit mot la pleine / poire du patois » Qu’est-ce qu’un père ? Des regards, des actes, des odeurs, des mots, des silences. Qu’un père mangé aux vers ? « Père ancien sa lie / me berce le corps / gris lait la nuit / poisse son temps / à descendre / pour aller…

Être mordu, par Suzanne Doppelt, poète

« blanc sur blanc la lumière enlève les bords, métallique ou de plomb une couleur toxique sonne comme un silence dans ce cadre asséché, ils sont moitié immobiles entre le blé et le tabac trié enroulé et classé à même le sol antique tout pèse c’est un curieux sortilège domestique, un ennui si profond que doit…

Des histoires de marin, ni vraies, ni fausses, par Nikos Kavvadias, écrivain grec

« Souvent je descends au port. Par habitude je couche avec des femmes abîmées et, voulant faire le littérateur, je fume du haschich jusqu’à ne plus pouvoir m’en passer. » Après Journal d’un timonier et autres récits (2018), les éditions Signes et balises publient Nous avons la mer, le vin et les couleurs, Correspondance 1934-1974, de l’auteur…