Dominique Fourcade, quarante ans d’entretiens sur la poésie

  « Ce qui donne sens à ma vie c’est l’expérience de la langue comme corps. Et, à partir de cette expérience, d’avoir compris que la langue est le corps qui fonde le réel – peut-être même est-elle le corps du réel. Dès lors un point de non-retour est franchi : certitude que l’on n’accède…

La vie absolue, par Victor Segalen, écrivain

J’ai beaucoup d’admiration pour Victor Segalen (1878-1919), son parcours, sa droiture, ses recherches – en Polynésie sur les traces de Gauguin, en Chine du côté des stèles et de la grande statuaire -, son ambition littéraire. Alors qu’il est reparti en Chine dans le but d’y recruter des travailleurs pour la France, il écrit à…

Miniatures de montagnes, par Bernard Plossu, photographe

Un jour, quand tout sera fini, quand nous nous serons rétablis, nous irons peut-être vers le simple, le neuf, le très ancien. Pour ne pas oublier l’indemne, j’ai demandé à Bernard Plossu s’il voulait bien me confier quelques-unes de ses miniatures de montagnes. Comme un espoir, un avenir, une faveur pour tous. Comme le bruit…

Revue LITTERall, une anthologie annuelle de littératures allemandes

  En ces temps messianiques, et de tranquillité pour la planète, un peu de littérature allemande nous fera le plus grand bien. Je reçois comme un cadeau la revue LITTERall, que je ne connaissais pas, et m’empresse de la dévorer de l’intérieur de la caverne boisée où je suis reclus. Que demander de plus profond…

Ralentir, poésie, travaux, par Hans Faverey, poète hollandais

« Suis-je oui appelé. // Suis-je non appelé. // Je ne peux pas partir d’ici. / Ma voie de sortie est ici. / Sauf avis contraire. // j’arrive tout à l’heure. » Il faut des passeurs, des messagers, des traducteurs. Il faut l’enthousiasme et l’ambition de maisons d’édition croyant, contre les vents et marées de…

Klavdij Sluban, l’étranger, entretiens avec Christine Delory-Momberger

  Il y a chez le photographe franco-slovène Klavdij Sluban quelque chose du poète Paul Celan, dans sa volonté d’expression se heurtant à l’aphasie, et dans la conscience du mal métaphysique touchant l’ensemble des vivants qui parlent. Son art est donc rare, presque toujours somptueux, s’arrachant, par la force de ses compositions en noir et…