Bruxelles, capitale des solitudes, par JH Engström, photographe

©JH Engström « Après trois semaines passées à Bruxelles dans l’incapacité ou l’impossibilité de trouver la moindre énergie, la moindre obsession ni même le besoin de m’exprimer photographiquement, j’écris une question en forme de constat sur un bout de papier que je scotche au mur de l’appartement : ‘Je suis où’. » (JH Engström, le 30 juin 2003)…

Ne plus dormir, s’aimer, errer, par Theo Elias, photographe

©Theo Elias Vous avez dit Theo Elias ? Oui, j’ai dit nuits épuisées. Vous avez dit Theo Elias, l’auteur de Faglarna ? Oui, j’ai dit draps de solitude et ciels de charbon. Vous avez dit Theo Elias, l’auteur suédois de Faglarna ? Oui, j’ai dit silhouettes et gel, planche-contact et cheveux au vent. ©Theo Elias Vous avez dit…

Yougoslavie, mémoires d’enfance, par Ines Sebalj, photographe

©Ines Sebalj C’est un livre souple composé d’images très belles, très douces, s’ouvrant sur le regard d’une petite fille aux yeux clairs portant couettes et chapeau dont l’étoile est un rappel de celle figurant sur le drapeau yougoslave. A travers des photographies pour une part mises en scène, Ines Sebalj revient dans Flickan och Tito…

Traverser les miroirs, par Emma Krantz, photographe

©Emma Krantz C’est un livre de présence noble et de fantômes. Il ne faut pas poser trop de mots, le laisser respirer dans son mystère, sous sa couverture bleu roi au titre estampé à chaud, About the thin line in between – publication Sailor Press (Suède), poèmes de Kristoffer Leandoer. Dans les pièces d’une demeure…

L’image viendra au temps de la Résurrection, par Martin Bogren, photographe

© Martin Bogren Un peu dandy, promenant dans les salons, galeries et lieux dédiés sa longue et fine silhouette surmontée d’un chapeau, le Suédois Martin Borgen est l’un des artistes les plus sensibles de la planète photographique actuelle. Après le superbe Passenger publié par Lamaindonne (article mise en ligne dans L’Intervalle le 20 juillet 2021),…

Stupeur, tremblement, et jeux d’enfance, par Helga Härenstam, photographe

©Helga Härenstam En apparence tout va bien, mais pourquoi cette impression d’effroi, de stupeur et de tremblement dans tant d’images ? Ylandet & Människan, de la Suédoise Helga Härenstam – livre publié chez Journal Photobooks – alterne entre terreur et banalité, les plus grandes frayeurs venant probablement d’une fissure inquiétante, menaçante, définitive, dans l’ordinaire des jours. …

Instants de l’humaine condition, par Nicolas Wormull et Ricard Estay, photographes

 ©Nicolas Wormull & Ricard Estay Diaspora Letters, que publie à Marseille André Frère Editeur, est une conversation visuelle entre deux photographes, Nicolas Wormull, vivant au Chili, et Ricard Estay, installé en Suède, alors que dans le pays de Salvador Allende éclataient en 2019 des émeutes, l’armée étant déployée dans les rues de plusieurs villes après…

Réinventer l’enfance, par Peter Wendel, photographe

©Peter Wendel Après le superbe Behind the sofa – livre chroniqué le 26 octobre 2020 dans L’Intervalle -, les éditions suédoises Journal publient un second ouvrage de Peter Wendel intitulé Missing pages. Se présentant comme un album de famille – couverture cartonnée rigide protégeant un carnet à spirales de format presque carré -, encadré de…

La grande santé, par Märta Thisner, photographe

©Märta Thisner L’alcool fait des ravages, l’alcool nuit gravement à votre santé, l’alcool vous fait vieillir prématurément. Oui, mais justement, qu’appelez-vous la grande santé ? Quelle autre puissance dionysiaque aussi facilement disponible à chaque coin de rue, ou presque ? On interdit sa consommation, on réglemente, on légifère, mais dans les appartements de Téhéran ou d’ailleurs, la…

Interrègne, fin de partie, par Ronny Ronning, photographe

©Ronny Ronning Nous vivons une époque sans cap, nous sommes perdus, les burn-out prolifèrent, les enfants ne parviennent plus à se projeter, nous sommes la honte des espèces animales. J’ai surpris mon chat à comprendre parfaitement l’une de mes conversations, mais il s’est détourné lorsque, stupéfait, je lui en ai fait la remarque : quel intérêt…

Un festin imaginaire en enfer, par Lisa Garnier, photographe

©Lisa Garnier  « Au bout de deux ou trois jours, plusieurs essayèrent de nier la réalité, de lutter contre elle avec leurs pauvres moyens – les bobards, les chimères, les recettes de cuisine… – et elles se mettaient en colère quand on leur révélait une nouvelle horreur. « Et même si c’est vrai, je ne veux pas…