Puissance de la vie fragile, par JH Engström, photographe

JH Engström est un artiste des polarités contraires, et du sublime dans la pulsion de vie. Ses photographies sont à la fois des études et des instantanés, des recherches sur le nu, le paysage, la nature morte, le portrait et l’autoportrait, mais aussi une saisie de ce que produit l’expérience de la rue, des corps…

Le prix de la liberté, par Ronny Ronning, photographe

© Ronny Ronning Dans l’imaginaire norvégien, Soria Moria est le lieu d’un palais intérieur. Pour le découvrir, il ne faut pas craindre les chemins de solitude, ni d’endurer une longue errance. Le photographe Ronny Ronning a donné à son ouvrage évoquant le destin d’immigrés venus trouver refuge dans le nord de l’Europe ce titre d’un…

Europea, dans le labyrinthe des villes, par Joakim Kocjancic, photographe

© Joakim Kocjancic Né en 1975 à Milan, vivant et travaillant à Stockholm depuis 1996, Joakim Kocjancic est un photographe à la recherche de son identité profonde, n’ayant cessé de parcourir le Vieux Continent. Après Paradise Stockholm (Journal, 2014), Europea est sa deuxième monographie publiée en Suède, aux éditions Max Ström. © Joakim Kocjancic C’est…

Merde aux bourgeois, par Kjell-Åke Jansson, photographe

© Kjell-Åke Jansson Je ne sais pas qui sont ces gens, hommes et femmes, rassemblés en Suède, pour un festival de la déglingue, mais les personnages peuplant Burnout, premier livre de Kjell-Åke Jansson, sont sacrément fous, vulgaires, cramés, ce qui me le rend plutôt sympathiques. C’est le carnaval, c’est l’orgie, c’est la bière et le…

Klarälven, naître de la rivière, par Therése Olsson, photographe

© Therése Olsson La vie en son flux génial et impétueux est sinueuse, méandreuse, tortueuse, imprévisible. Elle est donc Meandering, titre du premier  livre, publié en Suède par les éditions Journal, de Therése Olsson. Il est ici question de maternité, et de sentiment d’appartenance au pays natal, constitué par les bords de la rivière Klarälven…

Nous les gueux, les désaxés, par Kjell-Åke Jansson, photographe

@Jansson, Kjell-Åke « Le besoin le plus fondamental de l’être humain, écrivait Simone Weil, est celui de l’enracinement. » Nous errons, nous nous perdons, nous nous cherchons, rien de plus humain, de plus ontologique même depuis notre expulsion du paradis maternel, mais nous avons toujours besoin d’un socle, d’une parole confiante, d’un regard aimant, d’un lieu, d’un ancrage…

Femmes japonaises, une mosaïque, par Anne-Stine Johnsbråten , photographe

© Anne-Stine Johnsbråten / Journal Good Wife, Wise Mother est-il un titre ironique ? Peut-être, sûrement. Que savons-nous vraiment des Japonaises, si souriantes, si polies, si pudiques, si mesurées ? Que savons-nous au-delà de nos clichés ? La vérité repose-t-elle dans l’ensemble de la bibliothèque du trublion érotomane Araki, ou dans un livre plus modeste d’apparence, plus sobre,…

Le royaume de l’enfance, par Simon Johansson, photographe

© Simon Johansson Après Across the bridge (la vie à la Suédoise, musicale, fraternelle, mélancolique) et A familiar place (Stockholm dans tous ses états, ses visages, ses folies, sa sensualité), The young ones est le troisième livre de Simon Johansson publié par les éditions Journal. Composé d’images prises entre 2002 et 2019, en Suède, mais…

Istanbul, la vie et la menace, par Johan Sundgren, photographe

© Johan Sundgren / Journal Entre 2012 et 2017, Istanbul fut une ville violente, inquiète, imprévisible, où des bombes explosèrent, à l’aéroport Atatürk, dans le quartier de Sultanahmet, dans une boite de nuit, dans une synagogue, au Consulat britannique, dans une banque HSBC, attentats-suicides attribués à Daech ou à des membres d’Al-Qaida. La ville qu’a…

A broken Hallelujah, par Peter Wendel, photographe

© Peter Wendel / Journal Heureux sont ceux occupant le devant de la scène, peut-être, ou vivant simplement dans la lumière. Heureux les bienheureux, et tant pis pour les êtres du sous-sol, les reclus, les invisibles. Pour se confronter au noir, il y a l’art, la métamorphose du néant en lignes de sens, par exemple…

For ever young, par Martin Rosengren, photographe

© Martin Rosengren / Journal Dans la défiguration et le désastre nous tenant désormais lieu de monde, il nous faut des visages, des vérités de peau, des bouches à embrasser sans discrimination. Il nous faut des bars, des clubs, des rues densément peuplées. Nous nous frôlons, nous sommes des étrangers, nous jouons des rôles, mais,…

Intime, une utopie suédoise, par Magnus Cederlund, photographe

© Magnus Cederlund Il faut souvent plusieurs années avant de trouver un café à notre mesure, à la fois refuge et lieu de rencontre, terre d’exil et d’envol. Lorsqu’on croit l’avoir trouvé, il faut le tenir, lui être fidèle, y déposer temps, pensées, argent, et s’autoriser le soir venu à y être déraisonnable. © Magnus…