La peinture comme désir, par Yannick Haenel, écrivain

La Mort de Sardanapale, 1827, 3,9 x 4,9m, Eugène Delacroix Pour Baudelaire célébrant Delacroix le poëte en peinture – contre Hugo l’académicien – dans son fameux Salon de 1846, le tempérament, voluptueux, violent, voire la naïveté géniale, est le secret de la préservation de l’âme. « Delacroix, écrit-il, est le seul aujourd’hui dont l’originalité n’ait pas…

Ulysse, le don des arts, par Milan Garcin, commissaire d’exposition

Primatice, Ulysse à Ithaque, le jeu de l’arc, fin XVIè siècle, huile sur toile, 148 x 205 cm, Fontainebleau, château de Fontainebleau Aussi étonnant que cela puisse paraître, il y a eu en France très peu, voire pas du tout, d’expositions consacrées au voyage méditerranéen d’Ulysse. Faisant l’ouverture d’un nouveau lieu culturel de prestige, L’Hôtel…

Le Messie vaincra, par François Meyronnis, écrivain

« Finie, toute soumission au règne utilitaire. » Il existe des royautés secrètes. Le dernier venu porte toujours le visage du Christ, c’est un messager dont nous ignorons, par paresse, négligence, aveuglement, veulerie, les pouvoirs, et qui se méconnaît généralement lui-même. Il y eut à Paris un saint mourant de faim, vacillant pour une dernière fois le…

Paris, organisme vivant, par Eric Hazan, écrivain

Il est trop facile de verser dans la délectation morose à propos d’un Paris qui fut mais qui n’est plus, ou si peu. Le Paris de Villon, des Lumières et des barricades. Le Paris du peuple éduqué, phare du monde libre. Ce n’est pas faux, mais c’est aussi très peu vrai. Mieux vaut avec Eric…

Sainte-Anne, mère des divans, par Delphine Horvilleur, rabbin

Sous-titré « L’exigence d’interprétation », Le rabbin et le psychanalyste, réflexion de la rabbin Delphine Horvilleur sur l’exégèse infinie, pourrait être un conte inédit d’un Jean de La Fontaine d’aujourd’hui. Après Diane et Actéon. Le désir d’écrire, de Yannick Haenel (chronique à retrouver dans L’Intervalle), ce deuxième volume d’une collection dédiée à l’élargissement de la psychanalyse –…

Invalides, le respect de la patrie, par Philippe de Poulpiquet, photographe

Mon grand-père maternel fut un résistant de la première heure, déporté, grand invalide de guerre, patriote. Je suis objecteur de conscience, peu enclin à me soumettre aveuglément à la hiérarchie, enfant blessé gâté. Cependant, je ne crois pas être un renégat, ou un blasphémateur, et j’ai profondément écouté, le dimanche, une parole qui tremblait encore….

Des fusées pour Francis Bacon et Antoine d’Agata

« Je voudrais avoir une énorme pièce couverte de miroirs déformants, du sol au plafond. De temps en temps, il y aurait un miroir normal, intercalé entre les miroirs déformants : les gens seraient si beaux lorsqu’ils s’y refléteraient. » (Francis Bacon) J’avais seize ans, je ne connaissais rien ou presque rien à la peinture, mais j’avais découvert…