Occuper un théâtre comme on habite une maison, par Sylvain Duffard et Nathalie Béasse

08-4330-SylvainDUFFARD

© Sylvain Duffard

« vous allez rentrer dans une maison, il y aura des fissures dans les murs, des cailloux à l’entrée, une bassine rouge et une autre verte, de la terre dans l’escalier, un arbre dans le jardin près d’un rocher, un courant d’air derrière le rideau et un sac qui roule, une paire de chaussures orange, un renard empaillé sur la cheminée, un verre de vin sur la table, et une valise bleue dans le salon, et puis le vent dans les arbres vous entendrez une musique qui vous restera dans la tête »

Il y a de petits livres, dont la densité de présence et l’impression de vie sont inversement proportionnelles à leur nombre de pages, ainsi impressions Occupation, ouvrage témoignant visuellement de sept semaines d’intervention au Théâtre de la Bastille par Nathalie Béasse et sa troupe (compagnie située à Angers).

15-0276-SylvainDuffard

© Sylvain Duffard

Sept semaines de spectacles, de performances, de racontages tous azimuts, d’actions poétiques, suivis d’un banquet final.

On pourrait être chez Tchekhov, la mélancolie en moins.

Artiste associée à la Comédie de Clermont-Ferrand, Scène Nationale, Nathalie Béasse est notamment l’auteure des spectacles happy child, tout semblait immobile, rose et le bruit des arbres qui tombent.

14-0411-SylvainDuffard

© Sylvain Duffard

Le théâtre n’y est pas vécu comme un divertissement, mais comme un souffle de vie essentiel.

Les photographies de le l’opus impressions Occupation, effectuées par Sylvain Duffard, témoignent de cet esprit de théâtre permanent, d’expérimentations, de fraternité dans le jeu et le don de soi.

Les artistes rencontrent les spectateurs, vont dans la rue, dialoguent, créent des liens, inventent des configurations humaines nouvelles.

09-8879-SylvainDUFFARD

© Sylvain Duffard

Pour décrire l’univers de Nathalie Béasse, Géraldine Chaillou, directrice adjointe du Théâtre de la Bastille, évoque « des paysages mouvants, qu’ils soient mentaux, corporels ou à partir d’éléments puisés dans ce que l’on appelle encore la Nature », atmosphère concordant très bien avec l’esthétique de Sylvain Duffard, attentif aux arbres et à la présence des forces naturelles dans un lieu donné.

Le théâtre, ses murs, ses escaliers, ses espaces réservés, est devenu, tout entier, un partenaire de jeu.

Est-il possible de distinguer le passant de l’acteur ?

17-SylvainDuffard

© Sylvain Duffard

Cet homme qui court devant l’entrée principale est-il pressé par son employeur, ou est-ce une performance ?

La voix levée est-elle d’une comédienne ou d’une femme en colère ?

Sur les photographies de Sylvain Duffard, on rit, on se bascule, on s’étreint, on occupe le cadre à 100%.

Pas très mesures anti-COVID tout ça, pas très prudent, pas très secure.

22-9733-SylvainDuffard

© Sylvain Duffard

La vie s’écrit dans un joyeux désordre, elle est carnavalesque, indocile.

« changer de place, changer d’angle, changer de vêtement, changer de couleur, changer de regard, changer de partenaire, changer de musique, changer de direction, ça ne change rien, ça change tout »

Les citoyens forment une troupe éphémère, à Paris, Lille, Brest, Lescun.

Le commun est immédiat, mais il se recherche aussi, à travers les ronces.

Un bus passe, ligne 79 : Gambetta-Japon.

Pardon ?

impressions-occupation_nathalie-beasse-1

Sylvain Duffard, impressions Occupation, texte Nathalie Béasse, préfaces de Jean-Marie Hordé  et Géraldine Chaillou, coordination éditoriale Emmanuelle Mougne, Filigranes Editions / Théâtre de la Bastille / Cie nathalie béasse, 2020 

cie nathalie béasse

Site de Sylvain Duffard

p3

Théâtre de la Bastille

Filigranes Editions

logo_light_with_bg

Se procurer impressions Occupation

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s