Charles Fourier, Simone Debout & André Breton, une correspondance

« Toi qui ne parlais que de lier vois tout s’est délié / Et sens dessus dessous on a redescendu la côte » Quand André Breton, revenu en France en 1946, publie un an plus tard le long poème Ode à Charles Fourier, le philosophe utopiste français, dont il a découvert les livres à New…

André Breton et Paul Eluard, uniques dans le présent

La guerre et les conflits internationaux eurent raison d’une amitié qui fut pourtant vive pendant une quinzaine d’années entre Paul Eluard et André Breton. Les archives s’ouvrent, les familles sont intelligentes, les documents apparaissent, venus ici essentiellement, pour la Correspondance entre les deux écrivains, du fonds de la Bibliothèque littéraire Jacques Doucet, place du Panthéon,…

Klavdij Sluban, l’étranger, entretiens avec Christine Delory-Momberger

  Il y a chez le photographe franco-slovène Klavdij Sluban quelque chose du poète Paul Celan, dans sa volonté d’expression se heurtant à l’aphasie, et dans la conscience du mal métaphysique touchant l’ensemble des vivants qui parlent. Son art est donc rare, presque toujours somptueux, s’arrachant, par la force de ses compositions en noir et…

Un sabbat, par Igor Pisuk, photographe

On peut ouvrir Deceitful Reverence d’Igor Pisuk à n’importe quelle page, l’impression de sidération est chaque fois présente. Publié par Blow Up Press (Varsovie, Pologne), pensé par l’excellentissime Aneta Kowalczyk, grande professionnelle du design, cet ouvrage probablement surgi d’une mine de charbon de Silésie, est une étude sur le corps nu, masculin et féminin, spectral…

La mémoire, la reconnaissance, le collectif, par Lucie Pastureau, photographe

L’adolescence est pour la photographe Lucie Pastureau une période d’intense fascination. Pour la série Luminescences, elle a rencontré à l’Hôpital Saint-Vincent-de-Paul, à Lille, des jeunes filles en souffrance, leur proposant de les observer comme des planètes étranges, voire « des extraterrestres ». Interrogeant sa place d’artiste au sein d’une institution, et le rôle de chacun…

L’œuvre au noir, par Ilias Georgiadis, photographe

C’est un astre très noir venu de Pologne, lancé par la maison d’édition radicale et poétique, Blow Up Press, située à Varsovie. Over.State est un livre du photographe grec Ilias Georgiadis, une œuvre de nuit, d’obsessions, de routes désertes et de grandes joies, d’étreintes et de fuites. Des visages apparaissent sur fond de ténèbres, des…

Le désert croît, par Pierre de Vallombreuse, photographe

Pierre de Vallombreuse est un homme constamment en mouvement, amoureux de la planète Terre au point de se désespérer totalement de son avenir, travaillant pourtant sans relâche à la reconnaissance et préservation des peuples autochtones et de la biodiversité. Sensible aux blessés de l’Histoire, aux invisibles, son œuvre photographique est une tentative de préserver une…

Fabien Dettori, la photographie comme enluminure

Toute l’œuvre de Fabien Dettori est un hymne au corps féminin et au simple, d’une main touchant une cheville, d’un bouquet de fleurs séchées, de trois pommes posant sur la table comme un trio de nymphes. Son art est de profonde communication, n’envisageant que des interactions fondamentales, entre un corps et un tissu, entre une…

Dernier acte, stade ultime du ravage, par Antoine Herscher, photographe

Après Arbor (Actes Sud 2016), le photographe Antoine Herscher poursuit sa réflexion sur la puissance de la nature, observant le réensauvagement du monde à travers des environnements industriels abandonnés, des paysages enlaidis par l’hubris humaine, et les effets d’une pollution brutalisant le simple. Tel le promeneur de Jean-Jacques Rousseau, nous nous enchantons d’une vue sur…

Hommes à nu, par Aurore Dal Mas, photographe

« Ce moment si particulier où l’on entre en relation avec l’autre, physiquement, pourtant sans encore se toucher. C’est le début, l’étonnement, le moment d’un choix. Qui se réitère pour nous rappeler qu’il a déjà été fait il y a longtemps et qu’il est vain de s’en défendre.» La nuit est crue, nue, solitaire et…

Cuba, la révolution, la mémoire, et le sucre, par Pierre-Elie de Pibrac, photographe

Desmemoria est un excellent titre, disant à la fois la mémoire et l’amnésie, la présence et l’absence, la survivance et l’effacement. C’est ainsi que Pierre-Elie de Pibrac nomme son livre consacré aux travailleurs de l’industrie du sucre à Cuba ayant participé activement à la révolution cubaine. Qui sont-ils ? Que reste-t-il de leurs rêves d’égalité…