Une cérémonie secrète, par Alain Kaiser, photographe

007-shooting-final-face-cachee-livre-alain-kaiser-HD-

©Alain Kaiser

Hymne à l’art forain, aux chevaux, à ceux qui les montent et dressent, Face cachée, d’Alain Kaiser, est un livre superbe : noir intense du papier sur lequel se posent des visages, des corps, des gestes, encre argent magnifiant les présences, sens de l’épure et de la fécondité du silence.

Nous sommes dans les coulisses de la Compagnie EquiNote, fondée par Sarah Dreyer et Vincent Welter, durant les répétitions, dans le vide d’un chapiteau où ne passent que quelques rais de lumière.

L’impression est celle d’une cérémonie secrète, d’un privilège pour les yeux et les sens.

011-shooting-final-face-cachee-livre-alain-kaiser-HD-

©Alain Kaiser

S’expérimente dans l’intimité de la toile bâchée une unité entre l’animal et l’humain, chacun dialoguant avec l’autre, dans une sorte de nuit primitive, par les chemins supérieurs de l’intuition.

Le cheval se fait femme, la femme se fait cheval, les acrobates équestres sont des demi-dieux.

Tout ici est grâce et légèreté, jeux d’équilibristes et puissance fine de la musculature.

019-shooting-final-face-cachee-livre-alain-kaiser-HD-

©Alain Kaiser

Intégré à la troupe sublime installée dans le parc de Wesserling (Bas-Rhin), Alain Kaiser photographie des moments sacrés, qu’il s’agisse, comme dans un temple zen, de balayer minutieusement la piste, ou d’observer la façon dont une corde serpente sur le sable alors que règnent les ténèbres.

Sans sexualité, mais avec tout leur corps, hommes et bêtes font l’amour, font la joie, font le lien entre les espèces, entre l’antre archaïque et le soleil.

Un artiste s’avance sur la piste, près d’un cheval à la beauté fulgurante dont on ne peut se dire qu’elle n’est pas aussi l’éclat d’une intelligence rare.

013-shooting-final-face-cachee-livre-alain-kaiser-HD-

©Alain Kaiser

On parle à l’oreille d’un équidé, on caresse l’encolure ou les flancs, on crée les conditions d’une confiance.

Les gradins sont vides pour le moment, mais il y a des yeux partout, ceux des fantômes de tous les spectacles passés, et de ceux qui viendront.

Alain Kaiser nous donne accès à la fabrique alchimique d’une scène, d’un numéro, d’une forme.

Il y a unisson entre la crinière et la chevelure, la peau humaine et le pelage.

017-shooting-final-face-cachee-livre-alain-kaiser-HD-

©Alain Kaiser

Chaque cheval a son tempérament, sa personnalité, sa pudeur peut-être.

On fabrique de l’illusion, mais on ne triche pas, on s’apprivoise.

En sa matière argentée, dans la profondeur du noir, Face cachée célèbre la communion rare de l’homme et de l’animal, leur amitié, leur complicité.  

kaiser

Alain Kaiser, Face cachée, préface Veneranda Paladino, design graphique Anasthasia Plekhanova et Guillaume Chauvin, autoédition, 2021, 120 pages – 500 exemplaires

005-shooting-final-face-cachee-livre-alain-kaiser-HD-

Alain Kaiser – site

008-shooting-final-face-cachee-livre-alain-kaiser-HD-

Commander le livre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s