Simone de Beauvoir, diariste, par la revue Les Moments Littéraires

Toute sa vie, Simone de Beauvoir, rappelle sa fille adoptive Sylvie Le Bon de Beauvoir dans le dernier numéro de la revue Les Moments Littéraires (Gilbert Moreau), fut une diariste passionnée. Mais l’activité étant chronophage, l’auteure du Second Sexe, multipliant les articles, les livres, les conférences et les interventions publiques, s’occupant en outre avec grand…

Derniers feux, éloge des mains d’or, par Yvon Lambert, photographe

©Yvon Lambert Edité une première fois en 1998, l’ouvrage de photographie Derniers Feux est aujourd’hui republié, dans une deuxième version, dans le cadre d’une exposition ayant lieu aux Archives nationales de Luxembourg en 2021/2022. Consacrée au dernier haut-fourneau du Grand-Duché, le Haut-Fourneau B d’Arbed Esch-Belval, arrêté le 28 août 1997 à 19.00 heures, la série…

De la persistance du monde, par Romann Ramshorn, photographe

©Romann Ramshorn Des atmosphères, des climats, des humeurs. Une pluie noire, un goût de cendres, une énigme fondamentale. Ainsi se présente Lueurs cendrées, premier livre de Romann Ramshorn proposant un parcours en cent-vingt-neuf photographies dans l’ensemble de ses séries. ©Romann Ramshorn Nous croyons perdre le monde, mais l’art sait nous le redonner quelquefois dans toute…

Vinaigrette, revue moléculaire de photo/poésie, par sa conceptrice Sandrine Cnudde

Connaissez-vous Vinaigrette, petite publication associant poésie et photographie, dont Sandrine Cnudde est la conceptrice ? Une feuille A4 pliée renfermant une photographie, un seul auteur par numéro, produisant à la fois le texte et la photographie, une parution tous les deux mois, la forme d’une lettre à poster, telle est cette revue originale, modeste et très…

Algérie, portrait d’une génération perdue, par Romain Laurendeau, photographe

©Romain Laurendeau « Il fallait que je raconte ces jeunes qui n’intéressaient personne. J’ai alors décidé de les suivre dans leur errance. J’ai photographié la vie quotidienne dans sa simplicité. Jusqu’à l’obsession. Des moments suspendus qui saisissaient une situation singulière et inquiétante. L’ennui et la frustration de la rue. La rage revendicative des stades. Les instants…

Lettres du Caucase, par Philippe Herbet, photographe

©Philippe Herbet « C’est très doux de regarder la lune dériver dans le ciel de Grozny, de laisser la nostalgie s’insinuer dans les veines, d’entendre Ella Fitzgerald chanter All of You dans l’infini de ce moment. » Le Caucase, territoire géographique aux paysages fascinants, est un lieu de multiples tensions, marqué notamment historiquement par la présence du…

Jusque dans les pores des choses, par Sylvia Ney, photographe

©Sylvia Ney « Pas si rêveur encore que l’on pense, je sais voir et voir comme voient les myopes jusque dans les pores des choses, parce qu’ils se fourrent le nez dessus. » (Lettre de Flaubert à Louise Colet, Croisset, 16 janvier 1852) De l’autre côté de l’eau, livre merveilleux de Sylvia Ney, relève-t-il du genre –…

En passant par les musées de Bordeaux, par Bernard Plossu, photographe

©Bernard Plossu Existe-t-il encore quelqu’un de modeste, de regard généreux et de sincère dans ses talents ? C’est pour cet(e) inconnu(e) que photographie Bernard Plossu, cet enfant, ce vieillard très sage, ce jeune homme et cette jeune fille pudiques. En passant par les musées de Bordeaux, projet initié par Nathalie Lamire-Fabre, directrice d’arrêt sur l’image galerie,…

Chez soi, en Belgique et à Vladivostok, par Olivier Cornil, photographe

©Olivier Cornil « Etre ailleurs et avoir l’impression, un instant, que tous ceux qui m’entourent se ressemblent. Avoir peur de m’y perdre. Basculer dans une autre dimension. Me faire happer. » Homeland Vladisvostok est un livre en deux parties d’Olivier Cornil, que séparent les notes de son journal (la campagne belge, Puntas Arenas, Reykjavik) : d’abord, en majorité,…

Maputo, douce étrangère, par Thibaud Yevnine, photographe

©Thibaud Yevnine Que comprend-on d’un pays ? Lorsque nous le rêvons, le manquons-nous davantage que lorsque nous le visitons ? Lorsque nous y vivons, n’est-on pas prisonnier d’une vision partielle, partiale ? Faut-il se documenter à fond ou simplement laisser libre cours à ses intuitions ? Thibaud Yevnine, photographe, fut aussi enseignant pendant neuf mois à Maputo. ©Thibaud Yevnine…