La beauté de l’invisible, par Adina Ionescu-Muscel, photographe

C’est le genre d’ouvrage qui m’enchante, un livre d’artiste très confidentiel, un geste pour rien, pour tout, une petite boule de feu invisible. Il s’agit de Getting the extra beating heart of my chest, d’Adina Ionescu-Muscel. Il est de format carré comme un 45 tours et s’effeuille comme on cligne des paupières, ou bat les…