La musique comme éveil spirituel, et soin de l’âme, par Marie-Pierre Lassus, écrivain, enseignante-chercheuse

Sketch for Several Circles, 1926, Vassily Kandinsky « Or, la vie veut croître et s’intensifier ; pratiquer la musique, c’est en faire l’expérience. » (Marie-Pierre Lassus) Du livre Le son de l’âme, de Marie-Pierre Lassus, enseignante-chercheuse en musicologie à l’université de Lille, monte une joie spinoziste, c’est-à-dire d’accroissement de notre pouvoir de vie. Nous sommes peut-être arrivés à…

En mémoire de Françoise Nunez, photographe

©Françoise Nunez Il y a un an, nous apprenions avec une très grande tristesse le décès de la photographe Françoise Nunez. A l’occasion de la parution chez Yellow Now du livre Hampi, préfacé par Bernard Plossu, j’ai souhaité lui rendre une nouvelle fois hommage, simplement, comme elle était, photographiant sans effet, au 50mm. Son époux…

Une oasis andalouse, par Lise Gaudaire, photographe

« On développe de la sensibilité quand on a souffert et qu’on partage. » (le père de Lise Gaudaire, paysan) Oasis est une recherche visuelle menée par l’artiste Lise Gaudaire, pensionnaire de la Casa de Velazquez 2021/2022, sur la vallée de l’Axarguia, située en Andalousie. Présenté sous un bel emboîtage cartonnée, cet ouvrage publié par Dalpine, maison…

La suite, c’est l’infini, par Antonio Jiménez Saiz, photographe-écrivain

©Antonio Jiménez Saiz « le martel dément (le martèlement) / / le martèlement le martèlement le martèlement » Vous connaissez peut-être, sûrement, le nom et le travail du photographe Antonio Jiménez Saiz, dont je suis attentivement le travail depuis plusieurs années. Avec son dernier opus, La procession des rythmes, certes encore parsemé d’images (le serpent du sacré,…

L’ombre du photographe, la substance du temps, par Jean-Jacques Gonzales, écrivain

©Archive Gonzales « En désertant la scène, le passant la montre. » (Jean-Jacques Gonzales) Comment était le monde avant notre naissance ? Comment être certain qu’il existait ? Qui étaient nos parents lorsque nous n’étions pas conçus ? Qui étions-nous nous-même aux moments de l’âge tendre ? Instrument de remémoration et de construction de souvenirs exceptionnel, l’appareil photographique est une machine…

Saeta, un chant cordouan, par Miles Aldridge, photographe

© Miles Aldridge « Je ne suis pas croyant, mais je crois au Caravage. » (Miles Aldridge) Nous ne pouvons plus douter. Il nous faut des ferveurs de Semaine sainte, une foi inébranlable, une évidence, un feu de transfiguration. Dans son œuvre sur la piété cordouane, intitulée Cordoba, publiée chez Louis Vuitton dans la collection Fashion Eye, le…

Des oiseaux, par la Conserverie, Conservatoire National de l’Album de Famille

© Lauriane Desvignes Addenda inattendu à la dizaine de volumes de la collection Des oiseaux, publiés par les éditions Atelier EXB, Du vent au bout des doigts est un livre très touchant issu d’une collecte opérée à Metz par La Conserverie, Conservatoire National de l’Album de Famille. Des contributeurs, pour une part anonymes, ont accepté…

La Mort en marche, un requiem visuel, par Robert Capa, photographe

Rassemblement de soldats républicains écoutant un discours, front de Cordoue, Espagne, août-septembre 1936, Robert Capa © International Center of Photography/Magnum Photos On a beaucoup glosé sur le corpus d’images La mort en marche, de Robert Capa, notamment la célèbre photographie du Républicain espagnol assassiné sur le front de Cordoue début septembre 1936 , mais l’a-t-on…

Jeter des pierres au vent, par Federico Garcia Lorca, proses inédites

« Rien de plus antipoétique que le lien logique entre deux objets de quelque espèce qu’ils soient. Il faut briser les amarres des liens visibles et invisibles. Il faut laisser les objets et les concepts aller librement où ils veulent, qu’ils luttent, qu’ils volent pour que le monde soit plus amusant et que puisse exister la…

Les fleurs hermétiques du cante jondo, par Federico Garcia Lorca, poète assassiné

Au commencement était le chant. « Les vieilles gens emportent dans leur tombe les trésors inestimables des générations passées, et l’avalanche grossière et stupide des refrains actuels altère la délicieuse ambiance populaire de toute l’Espagne. » La publication en volume bilingue de la magnifique conférence prononcée en 1922 au Centre Artistique de Grenade par Federico Garcia Lorca…