Mourir, et puis renaître un peu, par Fabrice Thomasseau, peintre et photographe

Travaillant à la jonction de la peinture, de la photographie et de la gravure, puisant souvent ses matériaux dans la presse, Fabrice Thomasseau a produit, conseillé par Mathieu Van Assche, le très beau et intime Melancholia. S’y déploie une dimension de ruine, de solitude irrémédiable, d’effondrement. Fabrice Thomasseau invente des dystopies, des vanités pour contemporains…

La nuit la plus sombre, par Joël Van Audenhaege

« L’Arctique se réchauffe environ deux fois plus vite que la moyenne mondiale : 280 milliards de tonnes de glace y disparaissent chaque année. A ce rythme, la banquise arctique devrait avoir complètement disparu dans les années 2050. » The Darkest Night pourrait être un nouvel épisode de Star Wars, ou une dystopie américaine à…

De la destinerrance, par Renato D’Agostin, photographe

Orbit est le fruit de rencontres entre Renato D’Agostin, photographe, et Scott Worthington, compositeur, ayant eu lieu à l’initiative des éditions IIkkI entre septembre 2017 et janvier 2018, le projet complet étant fixé à la fois sur livre (objet de cet article) et vinyle. Deux faces, deux parties : Side A (A time that is also…

Soigner la montagne, jusqu’à la défiguration, par Guillaume Bonnel, photographe

Guillaume Bonnel est photographe, docteur en droit de l’environnement et de l’urbanisme, membre du collectif France(s) Territoire Liquide, et membre fondateur du collectif L’œil arpenteur. Son livre Orthèses (ARP2 Editions, 2017) est issu de l’exposition éponyme ayant eu lieu au Pavillon de l’Architecture à Pau du 5 décembre 2013 au 30 janvier 2014. Orthèse est aussi…

L’être humain n’est pas une île, par la photographe Léa Habourdin

Léa Habourdin photographie à l’heure de l’anthropocène et de la sixième extinction de masse des animaux. Son regard est hanté par le sentiment d’une catastrophe que nous ne parvenons pas à arrêter. Son dernier livre, Survivalists (Fuego Books, 2017), se fait l’écho d’un mouvement aujourd’hui non négligeable d’individus pour qui se préparer à la fin…

Arnaud Le Vac, maître du temps

On ne part pas, d’Arnaud Le Vac, est un objet précieux, livre inattendu que l’on ouvre sur la table de travail au moment où Mossoul tombe, où les vertébrés s’éteignent un peu plus et où le juge Lambert met fin à ses jours. Opuscule sur le temps composé de réflexions en vers libres, le bel…

Memento mori, ou la vie photographique de Franck Déglise

Garde-Fou, de Franck Déglise, est un livre conçu comme une méditation sur la mort, l’énigme des origines, et le mystère de la visibilité, quand toute apparition est à la fois vécue comme illusion et vérité. Scrutant la matière photographique en espérant y découvrir l’apparition de visages capables de délivrer, tels des oracles, un message à…