Chienne de Terre ? Non, Terre de chiens, par Cédric Ballarati, photographe

Dans A Dog’s Purpose (Mes vies de chien, 2017), film à la structure palindromatique, le réalisateur américain Lasse Hallström imagine l’âme d’un chien ne cessant de se réincarner en chiens de races différentes (berger allemand, golden retriever, labrador, petit chien de compagnie…) jusqu’à retrouver son maître sous la forme d’un ultime représentant de la gent…

April in Bruxelles, by Joseph Charroy, fanzinator

Pendant ce temps-là, en Belgique, ça bosse encore. Ça compile, ça brasse, ça s’embrasse aussi, sûrement, au moins dans les coins, et ça fanzine à mort. Après le superbe Passer par le feu, de Sophie Fougy (Primitive Editions, mars 2020), présenté comme il se doit dans L’Intervalle, voici de Joseph Charroy himself, Avril. Après April…

De la modernité photographique, par le magazine belge Variétés

Faisant partie du patrimoine des Archives Amsab-IHS – Institut d’histoire sociale à Gand -, où elle fut découverte par hasard, parmi les ruines d’un journal tombé en faillite, la sublime collection des photographies du magazine d’art belge Variétés a fait l’objet pour la première fois d’une exposition à Arles (été 2019) et d’un livre imposant…

Strange things, spectacles du quotidien, par Jean-Luc Feixa, photographe

Nous avons parfois cette pratique à la fois ridicule et sublime, impudique et touchante, d’exhiber derrière la fenêtre de notre domicile, visible de la rue, un objet, une installation dérisoire, un souvenir mortuaire. Bien sûr, c’est généralement kitsch, d’un insupportable mauvais goût, et pourtant il y a ici de la parole de fond, un discours…

Empire, une cosa mentale très physique, par Marie Sordat, photographe

En découvrant quelques années après sa publication (2015), le premier livre de Marie Sordat, Empire (Yellow Now), j’ai souhaité immédiatement en discuter avec son auteure, tant m’intéressent les travaux inaugurant une œuvre sans nul doute au long cours, et profondément poétique dans sa recherche de forme et de vérité. On est ici du côté de…

Une enquête japonaise, par Julie-Marie Duro, photographe

Comment se constitue une mémoire familiale ? Quelle en est la part de fiction ? Ne peut-elle être qu’essentiellement collective ? Partie à la recherche d’un oncle inconnu au Japon, la chercheuse Julie-Marie Duro a élaboré peu à peu une démarche mêlant documents très concrets et imaginaire, s’attachant de façon heuristique à photographier à la…

Hommes à nu, par Aurore Dal Mas, photographe

« Ce moment si particulier où l’on entre en relation avec l’autre, physiquement, pourtant sans encore se toucher. C’est le début, l’étonnement, le moment d’un choix. Qui se réitère pour nous rappeler qu’il a déjà été fait il y a longtemps et qu’il est vain de s’en défendre.» La nuit est crue, nue, solitaire et…

Influence, un élixir floral, par Joseph Charroy, photographe

Préparez les baguettes d’achillée et votre manuel de Yi Jing, il se pourrait bien que, comme ça, dans votre appartement du centre de Lille, votre petite maison de l’Ariège, ou votre squat de Bruxelles, vous ne rentriez dans la danse des hexagrammes. La grande santé est une affaire d’équilibre, plus que d’absence de maladie, ou…

Le Kid de Charleroi, par Thomas Fliche, photographe

Ce kid-là, je le kiffe, il vient directement de mon enfance. Un quartier résidentiel de Calais, des petites maisons coquettes, et, à côté des ferrailleurs, la famille Jacob, sept boxeurs professionnels sur trois générations. Mes voisins, mes copains. Des titres à n’en plus finir, champion de France poids super-plumes et poids coqs, champions du monde…

Plateau Avijl, merveilles de la pénombre, par Marielle Geerinckx, photographe

Nocturnes, le premier livre de Marielle Geerinckx est un objet éditorial d’une belle élégance, à la fois austère et ouverte sur l’héraldique du vivant. Pendant plusieurs années, l’artiste belge a photographié, au flash ou à la lampe de poche, le plateau Avijl, à Uccle, dans la région de Bruxelles-Capitale. Dans une communication profonde avec la…

Les majorettes, Georgette, par Isabelle Detournay, photographe

Isabelle Detournay est une artiste sensible à l’humanité des personnes qu’elle photographie, à leur énergie, à leur lumière. Son regard est frontal, mais jamais de pure extériorité. Les êtres qu’Isabelle Detournay rencontrent pourraient en effet être elle-même, dans son village natal, dans une école d’apprentissage, ailleurs encore. La photographie n’est pas pour elle un art…