Still Life, ou le repos de la nature, par Frédérique Bretin, photographe

C’est un univers de seuils et d’horizons. Des routes de campagnes menant à des maisons presque nues, papiers peints défraîchis, gravats encombrant le passage, une moquette bleue, un lit de fer. La vie est là, intense, ordonnée jusque dans son désordre, mais les humains ont fui, ou se cachent. Une lumière dans un pavillon de…