Cayenne, pays des morts, par Jean-Paul Marcheschi et Pascal Quignard

« J’entends les voix rauques des morts psalmodiant dans la nuit le chant des pénitents. » (J.-P.M.) Le bagne de Cayenne (1854-1938), en Guyane, fut un centre de réclusion ayant reçu, parmi plusieurs dizaines de milliers de déportés, près de trois mille prisonniers politiques à la suite du coup d’Etat de Louis-Napoléon Bonaparte, et plus…

L’état de révolution permanente, Elisée Reclus anarchiste

Auteur éminent d’une Nouvelle géographie universelle en dix-neuf volumes, communard sauvé de la déportation par Charles Darwin, anti-esclavagiste (cela va de soi), communiste libertaire et internationaliste, Elisée Reclus (1830-1905) est peut-être, avant tout autre qualificatif, un anarchiste. Ayant connu prison et exil pour ses idées politiques, ce grand marcheur ami de Bakounine, adepte d’une « étude…

Le détail délicat de la miette près du verre de vin – quand Bohumil Hrabal rencontre Elisée Reclus

Si l’on décernait des prix Nobel de littérature à titre posthume, nul doute que, parmi la cohorte des oubliés de génie, le poète palestinien Mahmoud Darwich (1942-2008), l’ironiste métaphysique Witold Gombrowicz (1904-1969), ou, dans un tout autre registre, Bohumil Hrabal (1914-1997), écrivain tchèque, bon buveur, esprit carnavalesque, seraient les premiers désignés. Un beau petit livre…