Hommage au cinéma muet expressionniste, par Fanny Larpin, auteur(e)

Rien de plus réaliste que le surréalisme. Rien de plus vrai que la dissimulation. Rien de meilleur qu’un montage de Dziga Vertov. Rien de plus beau que Dementia, de John Parker. Rien de plus fou qu’un œil qui se ferme. Rien de plus sensé qu’un peu de jardinage avec quelques amis. Rien de plus relaxant…

A l’écoute de l’invisible, par Ian Dykmans, photographe

J’ai découvert le travail photographique de Ian Dykmans à l’occasion d’une exposition collective récente, L’Abîme du Temps (chronique dans L’Intervalle), dont il était le commissaire, à Bruxelles, dans le quartier de Moleenbeck-Saint-Jean, au Château du Karreveld. Auteur d’un fanzine autopublié d’une infinie délicatesse, Vivre comme si l’on avait l’éternité devant soi, Ian Dykmans aborde son…