A l’abri de Melancholia, par Gaël Bonnefon, photographe

©Gaël Bonnefon Aux jours inoubliables, de Gaël Bonnefon, publié par sun/sun (Céline Pévrier), est structuré par le principe de l’image manquante, et même des images manquantes. Composé de photographies en couleurs (2009-2021) et en noir & et blanc – les images sont issues d’ateliers ayant eu lieu en 2018 avec des enfants habitant dans le…

The family of human, par Lise Dua, artiste visuelle

©Lise Dua  C’est un petit livre délicat dont le titre m’émeut beaucoup, Les loyautés. Le pluriel indique des attachements, des serments, un lien entre les vivants et les morts. Présenté sous forme de carnet spiralé comportant une petite trentaine d’images, cet ouvrage de Lise Dua, dont on sait depuis la publication de Je n’écris plus…

Ukraine (2), par Thierry Clech, photographe

©Thierry Clech Lorsqu’il était petit garçon passionné de football, regardant en 1976 à la télévision le match de quart de finale Saint-Etienne/Dynamo de Kiev ayant lieu à Simferopol, en Crimée, lors de la Coupe d’Europe des clubs champions (perdu deux à zéro, mais remporté trois à zéro quinze jours plus tard à Geoffroy-Guichard), Thierry Clech…

Frayeurs d’enfance et colombe du Saint-Esprit, par Johan Entchev, photographe

©Johan Entchev Dans Await, du photographe finlandais Johan Entchev, livre imprimé en risographie par Editions Bessard, tout regarde, tout vit, tout scrute et cherche à percer un mystère intérieur. L’œil de Dieu, ou de quelque tout-puissant, est partout. C’est un enfant jouant avec les ténèbres ou flottant dans la rivière tel un Christ nu, le…

Stupeur, tremblement, et jeux d’enfance, par Helga Härenstam, photographe

©Helga Härenstam En apparence tout va bien, mais pourquoi cette impression d’effroi, de stupeur et de tremblement dans tant d’images ? Ylandet & Människan, de la Suédoise Helga Härenstam – livre publié chez Journal Photobooks – alterne entre terreur et banalité, les plus grandes frayeurs venant probablement d’une fissure inquiétante, menaçante, définitive, dans l’ordinaire des jours. …

Réinventer l’enfance, par Peter Wendel, photographe

©Peter Wendel Après le superbe Behind the sofa – livre chroniqué le 26 octobre 2020 dans L’Intervalle -, les éditions suédoises Journal publient un second ouvrage de Peter Wendel intitulé Missing pages. Se présentant comme un album de famille – couverture cartonnée rigide protégeant un carnet à spirales de format presque carré -, encadré de…

La pudeur, la donation, la gratuité, par Elise Toïdé, photographe

©Elise Toïdé  On ne peut pas attraper la vie, le monde, le temps. Mais l’on peut s’enchanter de ce qui passe, de ce qui nous transit, de ce qui nous émeut. En ses images conçus à la fois comme des amorces de fiction, des conversations en cours et des tableaux muets, la photographe Elise Toïdé…

L’énigme d’un père, par Martin Gallone, photographe

©Martin Gallone « Ton père a eu trois vies. Une intensité folle. C’était une force de la nature. Je fais un quart de ce qu’il fait, je meurs tout de suite. Il nous a beaucoup donné. Il donnait tellement que peut-être certaines personnes ont un peu abusé de lui. C’était un soleil, mais il fallait un…

Une mère, miroir brisé, temps retrouvé, par Lisa Gervassi, photographe

« Je trouve que c’est merveilleux les histoires, pas toi ? Ma mère m’avait dit une fois : Un jour je t’écrirai une lettre où je t’expliquerai toute mon histoire. Malheureusement elle n’a pas pu ou pas eu le temps de le faire. » Mommy est un livre intime et pudique composé par Lisa Gervassi questionnant sa place de…

La révolution de la douceur, par Chrystel Mukeba, photographe

©Chrystel Mukeba Voici un livre de peu d’images, mais où chacune, dans ses subtiles tonalités de gris, résonnent au plus profond de l’âme de quiconque n’a pas oublié qu’il fut un enfant. Les Instants de Chrystel Mukeba ne cherche pas la tabula rasa de la révolution à tout prix, mais se déploie délicatement comme un…

Fils de prolétaire, par Philippe Herbet, photographe et écrivain

©Philippe Herbet « Nous passons une grande partie de notre existence à nous différencier, à nous écarter de l’orbite familiale. Une longue ellipse se trace avant que nous revenions au point de départ. Point où il nous est donné de les rencontrer enfin, nos parents. » J’ai régulièrement présenté l’œuvre photographique de Philippe Herbet, notamment les volumes…

L’âme et la matière, par Eugène Leroy, peintre

« Je suis né en 1910 à Tourcoing ; orphelin de père l’année suivante. Toute ma jeunesse s’est passée près des bords de l’Escaut : collège à Roubaix. Mais vacances en partie à Roulers et Ghistel, et dès que vers quinze ans j’ai connu l’ami Paul, ce fut tous les chemins de pierres bleues d’Evregnies à Esquelmes, de…