Le tremblement délicat du monde, par Emmanuelle Gabory, photographe

Découvert presque par hasard, le livre d’Emmanuelle Gabory, à Tanger tout va bien… m’a immédiatement ému. Composé de silences, d’images très délicates, tremblées ou pas, construisant un climat envoûtant, cet ouvrage écrit le jour, mais composé pour une grande part la nuit à l’objectif, s’offre comme une succession de seuils, de points de passages, de…