Brest, le peuple, la mondialisation, par Benjamin Vanderlick, photographe, ethnologue

Ethnologue et photographe, Benjamin Vanderlick a étudié, comme il l’avait fait à Lyon dans le quartier de la Guillotière, l’implantation de nouveaux commerces – désignés comme « cosmopolites » – dans le haut de l’emblématique rue Jean Jaurès de Brest (Finistère), ce point extrême de l’Europe où la mondialisation des marchandises, des hommes et des…

Voyages à Rome, par Bernard Plossu, photographe

« Tout au 50 mm en noir et blanc, effets interdits, vision pure, classique – moderne quoi!» Il y a le monde, oui, peut-être, gisant là comme un pantin effondré, et le monde selon William Klein, Robert Frank, Walker Evans, Pablo Picasso, Jean Siméon Chardin, Giorgio Morandi, et Le Bernin, Borromini, Mimar Sinan. Il nous…

Tous les renversements du monde, par Karim Kal, photographe

Pour le poète Yves Bonnefoy, l’arrière-pays est une région de l’âme – titre d’un livre éponyme paru en 1972 -, un lieu de vérité relevant de l’inconnaissable où se tressent les lignes de notre destin, un territoire ouvert au poète sachant se souvenir des paysages et œuvres l’ayant formé intimement. C’est aussi le nom que…

To leave and return, Journal à rebours, par Nicolas Comment

Journal à rebours est une ballade photobiographique de Nicolas Comment. Si le titre fait songer au livre de Joris-Karl Huysmans, son auteur n’est pas Des Esseintes le décadent, qui choisit ici de flâner dans sa vie (1991-1999) en ordonnant les images de son existence passée entre Mâcon, Dijon, Lyon et Paris, moins marquée par le…

Dada es-tu là ? par Philippe Pétremant, photographe de vacuité

Philippe Pétremant est un photographe vivant et travaillant à Lyon, soutenu par la galerie Le Réverbère depuis 2002, qui lui offre aujourd’hui un livre présentant cent dix pièces, Hiperman. On y perçoit immédiatement toute l’ampleur du rire de cet artiste ne craignant ni le macabre, ni le saugrenu, ni le kitsch. Voici la tête d’une…

Le parti pris des paysages, par Beatrix von Conta, photographe

Glissement de terrain est un titre qui m’enchante, parce qu’il me fait penser à celui du film d’Alain Robbe-Grillet, Glissements progressifs du plaisir (1974), œuvre librement inspirée de La Sorcière de Jules Michelet (1862) mettant en scène une succession de décalages, rapprochant la réalité des fantasmes, et qu’il appartient au vocabulaire des géographes. Entre observation…

Manger Bacon, l’aimer, par Perrine Le Querrec, poète, pythie punk

« A la question « Quel écrivain vous a influencé ? », je répondrais sans hésiter : Francis Bacon. » Pour dialoguer avec le continent Bacon, il fallait un écrivain hors norme, une sorte de pythie punk s’exprimant depuis les profondeurs du temps et du corps mis en branle, Perrine Le Querrec, auteure de livres à la singularité frappante, Les Tondues (Z4…

Les travaux et les jours de la lumière, par Arnaud Brihay, photographe

Passager, d’Arnaud Brihay (Ohm Editions) est le carnet d’impressions d’un nomade, une poésie contemporaine, une ouverture à ce qui est, à ce qui vient. Des milliers d’images, un trésor immense glané lors de voyages et de marches tous azimuts. Passager est un condensé de temps, une arche pour repartir, autrement, inventer des histoires, une transmission…

Grande-Bretagne, un petit pan de briques roses,  par Géraldine Lay, photographe

Chacun se souvient peut-être du film d’Alfred Hitchcock North by northwest (1959), La Mort aux trousses. Cary Grant y joue le rôle d’un publicitaire new-yorkais, Roger Thornhill, pris par erreur par des malfaiteurs pour l’espion George Kaplan. Le réalisateur britannique s’amuse des identités, jusqu’au vertige. Qui est qui ? Sur le vaste plateau de cinéma que…

Que mille ZAD fleurissent, par Antoine Bruy et Petros Efstathiadis, photographes

Le Prix HSBC – aventure commencée en 1996 – offre à ses deux lauréats annuels une première publication monographique, accompagnée d’une exposition itinérante (Paris, Lyon, Mougins, Metz) et d’une aide à la production de nouvelles œuvres. En outre, HSBC France acquiert systématiquement six œuvres par lauréat. Parmi les douze nominés, la qualité des travaux présentés…

L’énigme et la beauté du temps arrêté, par Denis Roche, photographe

« Quand vous prenez une photo, quoi que vous fassiez, elle est remplie immédiatement, complètement. Vous ne pouvez pas soustraire le sujet à son environnement plein cadre. Vous ne pouvez rien y faire. Ce fait-là, j’ai besoin de le dire dans mes photos. Je ne suis pas un photographe de la décantation, plutôt de la sédimentation »…