L’unité dans la dualité, par Pentti Sammallahti, photographe

Moscou, Russie, 1980 ©Pentti Sammallahti Parce que ses photographies sont drôles, émouvantes, silencieuses sans effroi, Pentti Sammallahti nous sauve de la délectation morose et du dégoût pour l’époque. Peut-être aussi parce que l’artiste finlandais s’intéresse davantage à l’atemporalité et à la dimension du sacré dans les situations apparemment les plus anodines qu’aux fissures de terreurs…