Düsseldorf, selon Bernard Plossu, par Régis Durand, critique d’art

© Bernard Plossu / Filigranes Editions Refusant de se laisser enfermer dans une classification trop étroite, Bernard Plossu aime dérouter ses lecteurs, non par provocation – ce n’est pas son genre -, mais parce que la réalité peut être abordée de multiples manières, et qu’aucune ne prédomine sur l’autre tant qu’on évite les artifices de…