Au Domaine, par Anne-Lise Broyer, photographe, papillon des bois

© Anne-Lise Broyer « Le phalène nocturne vole, ailé d’amour, vers l’ampoule électrique. » (Le Roi des aulnes, Michel Tournier, 1970) Avec une fine couture centrale laissant pendre deux fils en dehors de son corps, Le chant de la phalène (oraison), d’Anne-Lise Broyer, fait songer à un lépidoptère. Dans une très belle gamme de gris ayant bénéficié…