Cette merveilleuse enfant, par Snezhana von Büdingen-Dyba, photographe

©Snezhana von Büdingen-Dyba Huitième livre de la collection Prix Maison Blanche (Marseille), Meeting Sofie, de Snezhana von Büdingen-Dyba est un livre merveilleux, au sens de la merveille médiévale, de la présence évidente et bénéfique d’un autre ordre du monde, d’autres coordonnées interprétatives, d’une forme de manifestation du divin en chaque instant. Enfant de célèbres antiquaires…

Quelques pas de danse, et puis s’en vont, par Valérie Horwitz, photographe

© Valérie Horwitz « Il y a des mots sur les murs ; en minuscules, en majuscules… / Des lettres capitales comme des cris de colère, de douleur, de révolte, de terreur, de rage, de solitude, de torture, de désespoir… Des appels, des alarmes, des explosions d’une puissance atomique. » In Between, de Valérie Horwitz, est un travail…

Muscle, revue de poésie véloce, par Laura Vazquez et Roxana Hashemi, écrivains

En m’intéressant à l’œuvre de Laura Vazquez (article publié le 16 août 2022), j’ai découvert la formidable revue Muscle, créée en septembre 2014, codirigée actuellement avec Roxana Hashemi. J’ai lu quelques livraisons, découvert des écritures singulières, me suis enthousiasmé : il y a encore des continents inconnus. J’ai souhaité en savoir davantage, en interrogeant ses deux…

Sur la Route des Larmes, par Kourtney Roy, photographe

©Kourtney Roy « Ce livre contient trois voix distinctes. La première présente ces faits- noms, dates, lieux, etc. – aisément disponibles sur Internet et par d’autres sources relatives aux disparitions et aux meurtres. La deuxième voix textuelle inclut divers extraits d’un journal que j’ai tenu sur la route. La troisième voix textuelle est constituée d’extraits des…

Et ta nuque est percée, par Laura Vazquez, écrivain

Pierrette Bloch « J’ai la gorge qui chauffe. » Il est rare d’entendre une voix, neuve, dénuée d’affectation, de pure musique. Au dernier Banquet du Livre de Lagrasse (Aude, été 2022), une poétesse est apparue, calme, concentrée, déterminée. Il y avait un micro, la nuit était très noire, la cloche de l’abbaye voisine, jouant du tympan, trépanait…

Dalind, chantier ouvert au public, par Juan Valbuena, photographe

©Juan Valbuena / Editions Zoème L’une des meilleures nouvelles annoncées lors des Rencontres d’Arles 2022 est la reprise par Soraya Amrane (librairie et éditions Zoème, Marseille) de l’excellente collection Cahier, auparavant publiée en collaboration avec Filigranes Editions, dont le onzième numéro est consacré au travail du Madrilène Juan Valbuena. Né en 1973, membre fondateur de…

Assyrie, le chant de l’exil, par Romane Iskaria, photographe

©Romane Iskaria On connaît peu, ou mal, ou pas du tout la communauté assyrienne, appelée aussi assyro-chaldéenne. Les Assyriens sont l’ensemble des chrétiens d’Orient – toutes obédiences – parlant un dialecte néo-araméen de l’est (soureth). Dispersés dans plus de cinquante Etats, à l’extérieur de leur patrie d’origine située en Mésopotamie, – subissant un exode forcé,…

Non serviam, par Jean-Louis Comolli, réalisateur critique

« Jouer le jeu ? Mais qui nous demande cela ? Quel fantasme d’unisson ? Faut-il serrer les rangs ? Devons-nous faire comme les autres ? Et cela, quoi qu’ils puissent faire, les autres ? Le rêve marchand d’une standardisation des vivants, d’un alignement des consciences qui en seraient, du coup, numérisables, séquençables et cartographiables, a pénétré toutes les têtes. Le passage…

Le mythe Abd el-Kader, une exposition au Mucem

Portrait d’Abd el-Kader, par Etienne Carjat « Lui, le sultan né sous les palmes, / Le compagnon des lions roux, / Le hadji farouche aux yeux calmes, / L’émir pensif, féroce et doux. » (Victor Hugo, « Orientale », Les Châtiments, Jersey, 1852) On a fait de l’émir Abd el-Kader ibn Mahieddine (1808-1883), chef de guerre se battant contre…

Rencontrer la Vie, par Jean-François Spricigo, photographe

©Jean-François Spricigo « Heureusement j’écris et j’aime, ce qui me permet de ne pas prêter une oreille absolue à cette morne « musique de l’ennui » qui suinte par tous les pores, désormais sans frontières, du discours contre l’être, le discours de la clôture de cet être. » (Marcel Moreau, Quintes, 1962) La rencontre de l’œuvre et de la personne…

Et on repasse le plat de sang, par Monique Deregibus, photographe

Marseille ©Monique Deregibus En lisant la conversation entre Christophe Asso et Monique Deregibus dans le recueil Entretiens 2019-2021 (chronique publiée le 1er mars 2022 dans L’Intervalle), j’ai découvert l’existence du livre Hotel Europa (2006), d’une auteure engagée, avec I Love you for ever Hiba (2009) et La Maison Chypre (2017), dans un triptyque ayant comme…