Marseille, zone à urbaniser en priorité, par Fabrice Ney, photographe-auteur

Au mitan des années 1960 sortent de terre, dans les quartiers Nord de Marseille, sous l’appellation Zup n°1, les cités du Grand Saint-Barthélemy. Entre 1981 et 1983, Fabrice Ney, qui avait déjà travaillé, dans le cadre de ses études à l’EHESS, sur Fos-sur-Mer et La Seyne-sur-Mer, décide de photographier avec une grande radicalité formelle ces…

Le rêve du banian rouge, par Shinji Nagabe, photographe

Lauréat du prix Maison Blanche 2018, donné dans le cadre du festival PHOTO MARSEILLE, Shinji Nagabe est un artiste d’origine japonaise ayant grandi au Brésil, avant de rejoindre la France. Son livre, Espinha, offre de manière syncrétique un bel aperçu de sa double culture, exposant avec une grande force visuelle une identité métisse constamment rejouée…

Marseille, douceurs d’un littoral, par Elise Llinarès, photographe

« De l’Estaque aux Calanques, écrit l’anthropologue Michel Peraldi, le littoral marseillais forme une ligne continue de 57 kilomètres. Mais si l’on pouvait déplier toutes les anses, toutes les criques, aligner les côtes des îles et mettre bout à bout tous les quais, toutes les digues, il représenterait une très vaste étendue dont chaque mètre…

La Fabrique du signe, une nouvelle maison d’édition en Occitanie

La publication d’un nouveau livre du photographe André Mérian, Occasions, m’a fait découvrir une nouvelle maison d’édition, La Fabrique du signe, ancrée sur le territoire toulousain. J’ai souhaité en savoir davantage, en interrogeant sa fondatrice, Evelyne Coillot, dont chacun pourra se rendre compte ici de la solidité de l’entreprise. Bâti selon un principe sériel conduisant…

Thoreau, transcendantaliste-descendantaliste, par Kenneth White, poète

« Ne serait-ce pas délicieux, écrit Thoreau, de rester plongé jusqu’au cou dans un marais solitaire pendant tout un jour d’été, embaumé par les fleurs du myrica et de l’airelle ? Disons douze heures de conversation familière avec la grenouille tachetée… » Lire Kenneth White ne lave pas de tous les péchés – on en…

Fernand Pouillon, architecte de combat, par Daphné Bengoa & Leo Fabrizio, photographes

Pour connaître la vie et l’œuvre de l’architecte français Fernand Pouillon (1912-1986), on peut lire son roman écrit en prison (Les Pierres sauvages, 1964 – histoire de l’abbaye du Thoronet), et ses Mémoires (1968), narrant une vie passionnante, parfois même rocambolesque. Les éditions Macula nous offrent aujourd’hui l’opportunité de redécouvrir le travail magistral qu’il a…

Une Venise intérieure et nocturne, par William Guidarini, photographe

  Avec Venise et ses îles, le photographe William Guidarini signe chez Arnaud Bizalion un anti-guide touristique. Son livre, conçu avec l’amitié et l’expertise de Laura Serani, est une œuvre au noir, un voyage intérieur, une musique nocturne, un enchevêtrement d’espaces intimes et de territoires mouvants. Pratiquant le voyage comme un désabritement, William Guidarini trouve…

Livres de désolation, par Gérard Berréby, poète, éditeur, plasticien

Poète et responsable des éditions Allia, Gérard Berréby est aussi un plasticien, dont les œuvres circulent de plus en plus, à Marseille, en Belgique, en Italie. Son dernier projet, Libri Feriti, s’inscrivant à Venise dans une exposition collective intitulée Looking for Utopia, questionne, à partir de livres blessés, déchirés, brûlés, la place des œuvres littéraires…

Photographier et écrire pour les oubliés, Kazal, un massacre haïtien

« Après tout, ceux qui ont porté les coups ne s’en vont jamais tout à fait, déclare l’écrivain d’origine haïtienne Edwidge Danticat. Ils sont simplement remplacé par d’autres qui frappent différemment, dans d’autres lieux, à d’autres époques. Nous devons comprendre ce qui amène à ces coups, afin de nous protéger de ceux qui viendront à…

La vie zine du vizir Mauricio Amarante, photographe

Il a la grâce des fanzines dont on ne sait rien, qui arrivent vers nous par des canaux mystérieux, et qui savent ne pas peser quand il y a partout tant de pavés. Ce sont des oiseaux s’envolant de la poche arrière du pantalon, ou du sac à main négligemment ouvert. Faits avec les moyens…

Frenchtown, ville ouverte, par Jean-Christophe Béchet, photographe

Invité par le festival « L’œil Urbain », Jean-Christophe Béchet a produit un livre de grande beauté, très américain dans son approche de l’espace et des couleurs, sur l’identité poétique de Corbeil-Essonnes. Frenchtown est ainsi un livre – et une exposition éponyme – d’atmosphère proche du polar, mais aussi des territoires urbains tels qu’apparaissant dans…