Edwarda, la beauté sereine d’une comtesse aux pieds nus

Edwarda était une jeune fille habillée de gaze, c’est désormais une comtesse aux pieds nus. Edwarda est une revue toujours aussi désirable, mais autrement. L’érotisme était sa manière première, avant que ne s’émancipent les phrases de la seule attraction des corps et de l’aimantation des regards. Si son douzième numéro, au sous-titre très inspirant, « Débuts…

La femme enceinte est une alien, par Amandine Dhée

On ne naît pas mère, on le devient, peut-être, ou pas, ou de façon bancale, toujours, dans le tâtonnement des regards, des cris et des silences partagés, dans les nuits de tempête, d’angoisse et d’abandon à ce qui vient, qui est énorme, impossible, terriblement intimidant. Avec Amandine Dhée, petite voleuse, femme brouillon, pas de faux-fuyant….