Buster Keaton sous Tranxène, par Christophe Esnault, écrivain électrique

Dans la résilience et le coton neuf « Cher Christophe Esnault, vieille fripouille, désespoir de la psychiatrie française, et de l’antipsychiatrie, affreux psychotique, Je sais que tu es l’un de mes lecteurs les plus assidus, si ce n’est les plus fervents, et je te remercie de m’envoyer de tes nouvelles régulières, même anciennes, ainsi ton livre…