Quelques tulipes fraîches pour Hemingway et Hammett, par Gérard Guégan

Les écrivains Ernest Hemingway et Dashiell Hammett sont certes à compter parmi les plus sacrés roublards de la littérature américaine, mais surtout sont deux anciens cocos ne pouvant plus se piffer, du moins avant que l’auteur de Pour qui sonne le glas (1940) ne vienne rendre à l’inventeur du Faucon maltais (1936 pour l’édition française)…