Bacchus fugue, par Farhad Ostovani, peintre

© Farhad Ostovani Comme souvent, je prends les œuvres en cours de route, m’affligeant un instant de mon retard – seize livres avec Yves Bonnefoy, tout de même -, puis le bénissant, gages de découvertes encore innombrables. Je me lasse ainsi pas de regarder depuis plusieurs jours deux très beaux livres du peintre iranien installé…