L’amour des lettres, par Frédéric Berthet, romancier, épistolier

« Si je ne dormais pas, quels romans n’écrirais-je pas. D’où l’insomnie. » (Frédéric Berthet, 31 janvier 1978) J’avais besoin d’intelligence, de style, de vraie-fausse désinvolture, d’une vie habitée par la nécessité de l’écriture. J’avais besoin de Frédéric Berthet (1954-2003), de me souvenir de ses livres (Simple journée d’été – présenté récemment dans L’Intervalle -,…

L’Afrique, paradis devenu parking, par Peter Beard, photographe, plasticien

« La première fois que j’ai fui en Afrique de l’Est, en août 1955, alors que les Mau-Mau faisaient brûler Treetops, déclare Peter Beard en 2006, c’était encore l’une des régions sauvages les mieux préservées du monde. Aujourd’hui, ce n’est plus qu’un parking infesté de touristes. » Né en 1938 à New York, retrouvé mort…

L’esprit des lieux, par Guillaume Zuili, photographe

Ce qui frappe d’emblée dans l’œuvre de Guillaume Zuili est la dimension temporelle : le temps est en effet chez lui une matière, une pâte à traverser, opaque et translucide, l’énigme fondamentale. On perçoit dans son travail photographique le fleuve de l’Histoire, des chaos, des drames, et la formidable inventivité humaine pour imaginer les conditions…

Simone Weil, gaulliste, chrétienne, mystique

La parution de textes méconnus, inconnus, inédits de Simone Weil est toujours un événement. Le volume V, premier tome, de ses œuvres complètes, paru cet automne chez Gallimard, est une édition remarquable de ses Ecrits de New York et de Londres, rédigés entre 1942 et 1943, alors que s’élabore le maître livre, L’Enracinement (tome 2)….

De l’amour, des vices, et Dieu, par Sophie Bogarné, poétesse

« Vous arpentez, pieds nus, les rues parisiennes, / Murmurant vos promesses à des messieurs passants… / Je vous vois et je m’approche à peine. » Qui aura parcouru, lu, médité, l’ensemble des pages du beau et mystérieux Chambre 409, de la poétesse russe Sophie Bogarné, possédera la clé. La clé permettant d’accéder au royaume…

Short Stories, par Hally Pancer, photographe

Pour bien comprendre la logique du livre Tall Tales, de la photographe new-yorkaise Hally Pancer (Arnaud Bizalion Editeur), il faut en décrire précisément le dispositif. Imaginez deux carnet à spirale associés dans un ouvrage de format italien. Côté gauche un ensemble d’images, quelques textes, tenus par la spirale qui leur offre souplesse et mobilité. Côté…

Architecture, la forme d’une prière, par Hiroshi Sugimoto, photographe

Architecture de Hiroshi Sugimoto est le quatrième ouvrage d’une série de cinq titres, Dioramas (2014), Seascapes (2015), Theaters (2016) et Lightning Fiels, que les éditions Xavier Barral publient pour la première fois en français et dans une version augmentée. L’entreprise est exaltante, tant l’œuvre du célèbre architecte et photographe japonais est éblouissante, mais aussi presque…

Tony Ray-Jones, comète de la photographie britannique

Pour son action en faveur de la photographie britannique, le British Council devrait offrir une place d’honneur dans ses programmes à Clémentine de la Féronnière. Paraît aujourd’hui, conjointement au volume Early Works, consacré aux travaux de jeunesse en noir & blanc de Martin Parr, un ouvrage de grande importance dédié à l’un de ses maîtres,…

Jeunesses de Basquiat, une exposition à la Collection Lambert

Il y une impertinence Basquiat, un sens de l’enfance Basquiat, une culture Basquiat, une vitesse Basquiat, qui étonne toujours, malgré le grand nombre d’expositions et d’ouvrages consacrés depuis quelques années de façon ininterrompue à son œuvre. Sous la direction de Stéphane Ibars, eut lieu récemment à la Collection Lambert (Avignon) une exposition consacrée aux rencontres…

Le Greco, égaré absolu, par Jean-Paul Marcheschi, peintre et essayiste

« L’essentiel est de faire durer le désir dont le but nous est souvent obscur. » Dominikos Thetokopoulos, dit Le Gréco, est une bizarrerie dans l’histoire de l’art. Peintre que nul n’attendait – car la société se croit toujours seule -, né à Candie en Crète (possession vénitienne) en 1541, mort à Tolède en 1614,…

Confessions impudiques, par Jean-Christian Bourcart, photographe et diariste

  Suite d’une première série autobiographique intitulée Sinon la mort te gagnait (Editions Le Point du Jour, 2008), L’oiseau noir perché à droite dans ma tête, du franco-new yorkais Jean-Christian Bourcart, indique d’emblée sa force de folie, ses hantises, sa rage de vie et ses turbulences. Ce pourrait être le journal (textes/images) d’un capitaine d’industrie…