Yeralti, Istanbul en liberté, par Philippe Dupuich

Né à Istanbul, Hüseyin Avni Dede publie (à compte d’auteur) son premier recueil en 1973. Il se met à vendre ses ouvrages dans la rue et devient une personnalité incontournable de la bohème de Beyoğlu. Maître d’un ton mélancolique où la critique sociale transparaît, il incarne la poésie de l’errance urbaine que pratiquent les clochards…