Montreuil, la rue, la vie, par Jean-Fabien Leclanche, photographe

« Que l’interprétation des faits est aussi une question d’état d’esprit. » Après Good Morning Montreuil (2015), Les chroniques de Montreuil est le deuxième livre aux Editions de Juillet de Jean-Fabien Leclanche. C’est un récit en huit textes et images racontant le quotidien de cette ville de la banlieue rouge, jusqu’à la rencontre du chantier…

Tony Ray-Jones, comète de la photographie britannique

Pour son action en faveur de la photographie britannique, le British Council devrait offrir une place d’honneur dans ses programmes à Clémentine de la Féronnière. Paraît aujourd’hui, conjointement au volume Early Works, consacré aux travaux de jeunesse en noir & blanc de Martin Parr, un ouvrage de grande importance dédié à l’un de ses maîtres,…

Vivre heureux n’est pas une option, par Elise Toïdé, photographe

« Il fera longtemps clair ce soir » est un vers de la poétesse Anna de Noailles (1876-1933), dont l’œuvre célèbre la beauté paisible de la nature, la douceur des bords de lac contre l’univers urbain déshumanisant. C’est aussi un livre de photographie d’Elise Toïdé, dont le décor unique est celui du parc Jean-Moulin-Les-Guilands de…

Fernand Pouillon, architecte de combat, par Daphné Bengoa & Leo Fabrizio, photographes

Pour connaître la vie et l’œuvre de l’architecte français Fernand Pouillon (1912-1986), on peut lire son roman écrit en prison (Les Pierres sauvages, 1964 – histoire de l’abbaye du Thoronet), et ses Mémoires (1968), narrant une vie passionnante, parfois même rocambolesque. Les éditions Macula nous offrent aujourd’hui l’opportunité de redécouvrir le travail magistral qu’il a…

Louis-Ferdinand face à ses juges, Céline en prison

  « On fout le camp jamais assez tôt, assez loin… » (Lettre à Marie Bell, 17 décembre 1948) Traqué, persécuté, emprisonné, accusé de trahison, Louis-Ferdinand Céline ne comprend pas, s’insurge, se défend, attaque. Deux hypothèses lui semblent s’imposer, conduites toutes deux par un désir de vengeance : les communistes n’auraient pas supporté la parution…

Marseille, la mélancolie et alors ? par Yohanne Lamoulère, photographe

A Marseille, ville populaire et multiculturelle, se joue le destin de l’Europe. Tel est le point de vue ici développé par Yohanne Lamoulère, photographiant la diversité d’une ville qui pourrait être une utopie pour demain, si les déchirures ou les actions politiques à visée publicitaire ne détruisent pas la richesse d’un lieu tentant cahin-caha, de…

Koudougou l’indocile, par Philippe Quéméner et Michel Zongo

« Cavalier rouge vêtu de jaune / Sur la piste latéritique / Tu as assez répandu le sang de tes compagnons / Inconscience collective ou solution démographique ? » Je ne sais pas si Tout commence à Koudougou, ville se situant à cent kilomètres à l’ouest de Ouagadougou, au Burkina Faso, mais dans ce livre conçu par Philippe…

Dans la perspective d’une vie passionnante, par le photographe Claude Dityvon

Lorsqu’il photographie Mai 68, Claude Raimond-Dityvon (1937-2008) rend compte de ce que peut être le théâtre d’une révolte majeure. Cofondateur avec son épouse Christiane et quelques autres bandits (Alain Dagbert, Martine Franck, Hervé Gloaquen, François Hers, Richard Kalvar, Jean Lattès, Guy Le Querrec) de la turbulente Agence Viva en 1972, Dityvon n’a pourtant commencé à…

D’une politique des pleurs à l’époque de la Rome antique, par Sarah Rey, historienne

Vous vous souvenez peut-être du superbe livre de Jean-Loup Charvet, L’éloquence des larmes, publié en 2000 chez Desclée de Brouwer, qui était une réflexion testamentaire (son auteur, artiste lyrique, contre-ténor, est mort à 37 ans) sur le pouvoir des pleurs à l’époque baroque, « calligraphie de l’âme ». S’intéressant également à la fonction des larmes, Sarah Rey,…

Au nom du peuple, par Victor Horta, et Nicole Malinconi

Si la Maison du Peuple bâtie en 1896 par Victor Horta dans le quartier des Marolles à Bruxelles, à deux pas du centre historique, n’a vécu que soixante-cinq ans, remplacée par un immeuble et une tour « jaunâtre » de vingt-six étages, c’est peut-être que les plus beaux rêves, pour ne pas s’altérer, doivent avoir l’audace de…