Lee Chang-dong, cinéaste de la postmodernité coréenne, par Véronique Bergen, Antoine Coppola et Jean-Philippe Cazier

Je n’ai pas vu tous les films du cinéaste coréen Lee Chang-dong, mais j’aime apprendre, approfondir mon regard, aiguiser mon analyse. Réalisateur brillant à la filmographie célébrée dans les plus grands festivals internationaux – Green Fish (1997), Peppermint Candy (2000), Oasis (2002), Secret Sunshine (2007), Poetry (2010) et Burning (2018) -, Lee Chang-dong, qui fut…

Les territoires de solitude, par François Deladerrière, photographe

Il y a dans le travail photographique de François Deladerrière comme un exil à la fois doux et inquiet, porté par un soupçon concernant ce qu’offre de visible la réalité. Ses images sont davantage des cosa mentale évoquant des scènes de ruine, des fictions construisant un doute, qu’une servile reproduction d’un monde apparemment stable. Le…

Séoul, cité de plasma, par le photographe Denis Bourges

Onzième titre de la collection « Villes mobiles » – après Rome, Bucarest, Montreuil, Beyrouth, Venise, Saint-Malo, Fukuoka, Rabat, Marseille, New York – imaginée par les éditions de Juillet (Chantepie, près de Rennes), Séoul is watching me offre une déambulation dans la capitale coréenne en cinquante images prises, c’est la contrainte de la collection, au téléphone portable….