Homo Detritus, Homo Demens, Homo Ludens, par Stéphan Gladieu, photographe

©Stéphan Gladieu « Les Homo detritus, génération spontanée, excroissance créatrice des bas-fonds, surgissent et occupent la place. Ces silhouettes humanoïdes produites et animées par les rejetons des taudis, ignorés, méprisés, invisibles à la lumière du jour, s’avancent en rythmes lents, à pas chaloupés, saccadés. Ils se mettent en mouvement et, immédiatement, s’initie une farandole bigarrée dans…