Tango, reptile de lupanar,  par Jorge Luis Borges, écrivain

Dans le café où je travaille quotidiennement, je les vois certains soirs arriver, séparément ou en couples. Manteaux longs, sourire léger, assurance de plaisirs proches, comme avant une nuit d’amour avec un partenaire que l’on connaît bien. Des femmes vont aux toilettes, se changent, reviennent, très élégantes, en hauts talons et robe fluide. Une musique…