Reverdir à Giverny, par Jean-Hughes Larché, écrivain

Violon, 1915, Picasso « Je crois que plus que tout ce sui vous a empêché de me répondre, c’est le Démon qui, à l’âge que vous venez d’atteindre vous tient encore assujetti à je ne sais quelle préoccupation ou hantise, quel asservissement à la sexualité. » (Antonin Artaud à Pablo Picasso) Bien sûr le désespoir, l’acrimonie, et…

L’âme et la matière, par Eugène Leroy, peintre

« Je suis né en 1910 à Tourcoing ; orphelin de père l’année suivante. Toute ma jeunesse s’est passée près des bords de l’Escaut : collège à Roubaix. Mais vacances en partie à Roulers et Ghistel, et dès que vers quinze ans j’ai connu l’ami Paul, ce fut tous les chemins de pierres bleues d’Evregnies à Esquelmes, de…

Le secret du Tintoret, par Jean-Paul Sartre, écrivain

Saint Georges et le Dragon, vers 1555, National Gallery, Jacopo Tintoretto « Au bord d’une lagune pourrie, sur la gauche, nous découvrons une considérable chenille aux ailes ligneuses et déchiquetées. Entre cette vermine et la fugitive, le regard établit un lien ; il suffit d’une reptation, d’un envol ou d’un saut et c’est fini : la Bête croquera…

Tout est détruit, rien ne l’est, par Philippe Sollers, écrivain

Délos, Cyclades, Grèce Il y a indéniablement une forte dimension gnostique dans l’œuvre de Philippe Sollers, le simple relevé de quelques titres en témoigne : Paradis (1981), Le Lys d’or (1989), Illuminations (2003), Une Vie divine (2006), Discours parfait (2010), Médium (2014), L’Ecole du mystère (2015), et le dernier-né, le plus explicite peut-être, Graal. Peu s’en…

Du romantisme noir, selon Wojciech Prazmowski, photographe

©Wojciech Prazmowski Né en 1949, vivant et travaillant à Czestochowa, l’artiste Wojciech Prazmowski, auteur en 1994 du magistral L’Ange brisé, édité par le Centre régional de la photographie Nord-Pas-de-Calais, alors dirigé par Pierre Devin, est assurément l’un des photographes polonais les plus importants du dernier demi-siècle. Intitulé Poludnie – Sud en français -, son dernier…

New York sur le vif, par Alain Keler, photographe

©Alain Keler « J’arrive à New York au petit matin du 4 avril 1971 pour les beaux yeux d’une jeune Américaine, rencontrée dans un kibboutz en Israël, lors de mon long périple en Asie et au Moyen-Orient. » Alain Keler a alors vingt-six ans, le monde s’ouvre à lui, qu’il ne cessera de documenter à la fois…

Quando la casa brucia, par Giorgio Agamben, philosophe

L’incendie de la Chambre des Lords à Londres, 1835, Turner « Il peut arriver que la vie disparaisse sur Terre, que plus aucune mémoire ne demeure de ce qui a été fait, ni du bien, ni du mal. Mais toi, continue comme avant ; il est trop tard pour changer, il n’y a plus de temps. » Premier…

Saints Loups, l’œuvre au noir de Mathieu Farcy, photographe

©Mathieu Farcy Edité à l’occasion du festival d’arts visuels IC.ON.IC, organisé par Amiens Métropole à l’automne 2021 dans le quartier Saint Leu, l’ouvrage de grand format sur papier journal de Mathieu Farcy, Saints Loups, est véritablement sublime. Une image par page, en noir & blanc ou en couleurs – des oranges de flammes vénitiennes -,…

Dans l’ascension du chant, par Thibault Biscarrat, poète

« Des milliers de chants s’enroulent en des soieries de bonheur. Des milliers d’êtres s’abreuvent au plus près de la source et cheminent. Un, éternellement, parmi la grâce d’être né, voici le délice des mots, des saisons, de l’extase d’être là, jeté au monde. » Si l’on considère que le lyrisme est essentiellement célébration du génie de…

Le lied de l’ange de l’histoire, par Alain Keler, photographe

© Alain Keler / M.Y.O.P. « L’histoire n’est qu’un éternel recommencement. C’est l’Est, d’où je viens. Mais c’est peut-être aussi pareil un peu partout. Sauf que l’Est me sensibilise plus, c’est normal. Un traumatisme ne s’efface pas du jour au lendemain, surtout chez les juifs ! » (Alain Keler) Après le rétrospectif Journal d’un photographe (2018), livre retraçant…

L’arche du paysage, par Jean-Baptiste Camille Corot, peintre

Souvenir de la Bresle à Incheville, Jean-Baptiste Camille Corot « Les paysages de M. Corot, écrit en 1855 Maxime Du Camp, ne sont peut-être pas ceux que l’on voit, mais ils sont certainement ceux que l’on rêve. » Ah Corot (1796-1875), l’admirable paysagiste, l’obstination à peindre en plein air, puis dans l’atelier, alors que l’âge le contraint….

Atlas Tadao Ando, par Philippe Séclier, photographe

Church of the Light, Ibaraki, Tadao Ando © Philippe Séclier / Atelier EXB C’est un projet très beau et au long cours, presque démesuré, comme seuls en sont capables les poètes, les savants et les fous. De la première catégorie, Philippe Séclier a photographié au Japon et un peu partout dans le monde, pendant neuf…