Cet enfant devant la mer, par Anne-Lise Broyer, photographe

51 Guainville 2021

©Anne-Lise Broyer

Un enfant lit le journal, tranquillement installé dans le fauteuil d’un salon d’un grand hôtel de bord de mer.

Nous sommes en France, quelque part dans les deux premières décennies du XXIe siècle.

Le petit garçon essaie de comprendre : où est la droite ? où est la gauche ? où est la justice ? où est-il lui-même dans la turbulence des événements historiques ?

31 Guainville 2021

©Anne-Lise Broyer

Quel sera son destin ? demain existe-t-il ?

Il faudra bientôt partir – au fond, il en a conscience depuis toujours -, et traverser comme un Egéen d’autrefois les champs d’âmes phalènes voletant devant les murailles de Troie s’appelant aujourd’hui Maersk, Censeur ou Lucifer. 

– Dis-moi, mon fils, quelles sont les dernières nouvelles ?

– J’ai retrouvé mon ballon rouge, Monsieur Robert Smithson me l’avait emprunté. Et puis, j’ai rêvé que je conduisais une voiture, comme dans le film que tu m’avais montré, tu sais, avec des gangsters aux lunettes noires attendant devant un casino sous la pluie. J’étais au volant, mais il n’y avait plus d’essence et la marée montait à toute vitesse, elle m’encerclait. Alors, j’ai vu la branche d’un arbre gigantesque se pencher vers moi. Elle m’a attrapé par la taille, et m’a déposé sur le dos d’un cheval au galop. Je n’avais pas peur, tu me regardais grandir, tu étais là.

19 Les Roches noires 2021

©Anne-Lise Broyer

10 Cabours Chambre Proust

©Anne-Lise Broyer

L’enfant se tait maintenant, hurle sans bruit, ouvre toutes les fenêtres, écoute les vagues.

Une femme a vécu longtemps ici, dans la tempête d’elle-même, en son roc.

« Se trouver dans un trou, au fond d’un trou, dans une solitude quasi-totale, écrivait-elle, et découvrir que seule l’écriture vous sauvera. »

Peut-être aussi la photographie en sa charge d’amour traversant le temps.

16 Paris 2021

©Anne-Lise Broyer

09 Les Roches noires 2021

©Anne-Lise Broyer

L’acuité d’éveil mène au silence, ou aux vastes orchestrations.

Anne-Lise Broyer parcourt des yeux les falaises de craie, les chemins contrebandiers et les musées d’anatomie.

L’artiste dispose ses motifs, ses sentes de sous-bois, ses bouquets de fleurs fanées, ses noirs mystères, ses jeux de dames dans le velours des jours gris, bleus et verts.

Des parquets, des tableaux craquelés, des miroirs usés comme dans un palais vénitien.

08 Deauville Ferme du coteau 2021

©Anne-Lise Broyer

Des personnages d’arbres, des cours d’eaux renoiriennes, des livres recouverts de poussière.

Une humanité de solitudes.

Des paysages hantés. 

L’enfant ne ferme jamais les yeux, ou alors tout d’un coup, c’est lui aussi un veilleur.

12 Deauville Ferme du coteau 2021

©Anne-Lise Broyer

Le lilas va fleurir, ô printemps délicieux.     

Qui s’interroge, comme le Petit Prince revenu en habit de batiste : « Mais alors, les épines, à quoi servent-elles ? »

couverture AL BROYER maquette fab Livre Deauville.indd

Anne-Lise Broyer, Le temps est caché dans les plis d’une fleur, textes Colette Fellous et Jean-Luc Germain, maquette Anne-Lise Broyer, interprétation d’après les négatifs Guillaume Geneste, photogravure Clément Regard, Editions Loco / nonpareilles, 2021

Editions Loco

11 Les Roches noires 2021

©Anne-Lise Broyer

Anne-Lise Broyer – site

Série photographique réalisée dans le cadre d’une résidence de création sur l’invitation de Laura Serani pour le festival Planches Contact – exposition présentée aux Franciscaines (Deauville) du 23 octobre 2021 au 2 janvier 2022

18 Rouen Musee de la medecine 2021

©Anne-Lise Broyer

Festival Planches Contact

logo_light_with_bg

Se procurer Le temps est caché dans les plis d’une fleur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s