Voyages à Rome, par Bernard Plossu, photographe

« Tout au 50 mm en noir et blanc, effets interdits, vision pure, classique – moderne quoi!» Il y a le monde, oui, peut-être, gisant là comme un pantin effondré, et le monde selon William Klein, Robert Frank, Walker Evans, Pablo Picasso, Jean Siméon Chardin, Giorgio Morandi, et Le Bernin, Borromini, Mimar Sinan. Il nous…

Henri Alekan, maître des lumières

« Alekan ! Les acteurs ! Frappe-les d’arc ! Ils sont merveilleux ! » (Jean Cocteau) J’aimais beaucoup Henri Alekan, que j’avais rencontré par l’intermédiaire de Daniel Mesguich avec qui il avait travaillé sur La Belle Captive, d’Alain Robbe-Grillet – avec la très belle Gabrielle Lazure. Je lui avais écrit, et le maître des lumières…

Hommage au cinéma muet expressionniste, par Fanny Larpin, auteur(e)

Rien de plus réaliste que le surréalisme. Rien de plus vrai que la dissimulation. Rien de meilleur qu’un montage de Dziga Vertov. Rien de plus beau que Dementia, de John Parker. Rien de plus fou qu’un œil qui se ferme. Rien de plus sensé qu’un peu de jardinage avec quelques amis. Rien de plus relaxant…

Lee Chang-dong, cinéaste de la postmodernité coréenne, par Véronique Bergen, Antoine Coppola et Jean-Philippe Cazier

Je n’ai pas vu tous les films du cinéaste coréen Lee Chang-dong, mais j’aime apprendre, approfondir mon regard, aiguiser mon analyse. Réalisateur brillant à la filmographie célébrée dans les plus grands festivals internationaux – Green Fish (1997), Peppermint Candy (2000), Oasis (2002), Secret Sunshine (2007), Poetry (2010) et Burning (2018) -, Lee Chang-dong, qui fut…

Auguste et Jean Renoir, délivrez-nous du mal

« Quelle liberté ! Ne plus avoir à se préoccuper d’une histoire […]. C’est cela qui est important, échapper au motif, éviter d’être littéraire et pour cela choisir quelque chose que tout le monde connaît ; encore mieux pas d’histoire du tout. » (Auguste Renoir cité par son fils Jean) Dans le bel appartement calaisien de mes grands-parents, il…

Ouarzazate est une fiction, par Mark Ruwedel, photographe

Ouarzazate, de Mark Ruwedel, est un livre dont la couverture cartonnée toilée et moirée – couleur terre – est somptueuse. C’est une tempête de sable, des points de soleils bruns, un miroir opaque où perdre tout repère, toute image. A son dos est inscrit en arabe et tamazight, système d’écriture berbère conservé historiquement par les…

Du théâtre comme enlacement et guérison, par Pippo Delbono

« Dans la vie, il y a des moments de théâtre tellement extraordinaires que mes yeux n’arrivent pas à s’en détacher. Je me souviens d’une longue nuit en Namibie, assis sur un banc à regarder les animaux qui venaient boire puis repartaient. Les éléphants venaient et repartaient. Ensuite, les girafes venaient et repartaient. De curieux écureuils…