Demain n’existe pas, Maldicidade, par Miguel Rio Branco, photographe

Le papier est fin, pourtant bourré de tessons de verre. L’encre est entêtante, tel un vin qui cogne fort. Le format 24,5 x 33 s’impose sur la table de travail, dans le cabinet des merveilles, entre les délicatesses des uns et des autres. Lumières du noir & blanc, noirceurs de la lumière. Publié chez Taschen,…

El Cartucho, cour des Miracles de Bogota, par Stanislas Guigui, photographe

El Cartucho est un conte noir effroyable, un livre de misères, de peines et de révoltes, prisme d’un monde fabriquant de l’injustice et des déchets humains. « A une autre époque, j’aurais exprimé mon point de vue d’une manière beaucoup plus directe et radicale, et j’aurais réglé certaines injustices à coups de sabre. Mais aujourd’hui les…

Dégeler la parole, Gérard Berréby, éditeur et poète

Pour Gérard Berréby, recherchant la métaphore qui synthétisera une situation, happant çà et là des bribes de phrases, dans une conversation entendue, dans un livre, la poésie n’est pas une activité secondaire de son métier d’éditeur – il est le patron des éditions Allia -, mais la façon la plus juste d’être au monde, ….

La lumière des danses macabres, par Jean-Paul Marcheschi, peintre et sculpteur

J’apprends avec joie que le peintre et sculpteur Jean-Paul Marcheschi participera bientôt à l’exposition collective ayant lieu à l’espace Topographie de l’Art (Paris), IMAGETEXTE 5 (commissariat Horst Haack). Occasion de reprendre le catalogue (éditions Art3 Plessis) de l’exposition que lui a consacrée le Musée de Bastia au Palais des gouverneurs, l’été 2015, Abîmes Abysses. En…

Vers l’apaisement, par Alexandre Arminjon, photographe

J’ai rencontré le travail d’Alexandre Arminjon par l’intermédiaire de Fiona Sanjabi, directrice de la galerie parisienne Agathe Gaillard. Aucune publication de prestige, juste quelques informations glanées çà et là, mais la sensation immédiate d’une puissance de regard à accompagner, questionner. Par la photographie abordée dans toute son exigence, Alexandre Arminjon, qui fut l’assistant de Claude…

Le hasard après le hasard, par Corinne Mercadier, photographe (1)

Si les photographies de Corinne Mercadier sont en quête permanente de la saisie de moments harmoniquement parfaits, c’est que se tenir debout sur le pont flottant du ciel est l’affaire d’un instant rare, d’une fraction de seconde inouïe, d’un petit miracle de composition éphémère, avant que tout ne se désordonne à nouveau. Pour faire apparaître…

La revanche des ânes, par Adel Abdessemed et Hélène Cixous

« Adel est né comme moi d’un pays d’où la pitié pour l’âne avait été bannie. » Il est très rare d’avoir la sensation d’être le contemporain d’un génie littéraire. Inventeur d’une langue-monde, sauvage, radicale, Hélène Cixous a fait du français une terre étrange, presque étrangère, entée sur l’inconscient, surtout de puissance magique, capable de rétablir, depuis…

La mort me brûle, par Elias Canetti, écrivain de visions

« Pascal a atteint trente-neuf ans, je vais bientôt en avoir trente-sept. Si j’avais le même destin que lui, j’aurais tout juste deux ans devant moi, quelle hâte ! Il nous a laissés en vrac ses Pensées vouées à la défense du christianisme. Je veux rédiger mes pensées vouées à défendre l’homme contre la mort. » Le docteur…

L’apaisement, mais follement, par la revue Possession Immédiate

    « … je sortais de la guerre doucement gâteux, peut-être bien, à la manière de ces splendides idiots de village… » La phrase est de Jacques Vaché, mais elle pourrait désigner le projet moral du dernier numéro de la revue Possession Immédiate : sortir de la guerre, peut-être plus idiots, moins idiots, idiots, à la façon…

De la plasticité du mot figura, par le philologue allemand Erich Auerbach

Figura, d’Erich Auerbach (1892/1957), est une œuvre d’exil, publiée pour la première fois sous forme d’article en 1938, alors que le critique et philologue allemand spécialiste de Dante, vit en exil à Istanbul. Les éditions suisses Macula avaient publié cet important travail en 2003, mais le livre était introuvable. Le voici de nouveau disponible, c’est…