Les frissons calmes de Bruges-la-Morte, par Georges Rodenbach, écrivain

Fernand Khnopff Bruges-la-Morte, de l’écrivain symboliste belge Georges Rodenbach (1855-1898) fut l’un des livres importants de mon éveil à la littérature. Parce que la langue est superbe et qu’y passe une femme, telle la Gradiva, marchant sur la lisière entre la vie et la mort. Parce que la ville est ésotérique – pensons au Zénon…

Paysage de dunes après la bataille, par Christophe Le Toquin, photographe

Pour qui les a pratiquées, les dunes frangeant la mer du Nord entre Dunkerque et La Panne, en Belgique, sont une bénédiction. Des immenses plages de sable fin, du vent à décorner les cocus, des blockhaus échoués en des positions étonnantes, et dans le ventre desquels abriter des baisers clandestins. Et puis, à quelques mètres…

Franck Venaille, Medicine Man, c’est-à-dire poète

Qui n’a jamais lu Franck Venaille et souhaite découvrir l’une des plus belles œuvres poétiques des cinquante dernières années peut tenter de se procurer immédiatement le recueil anthologique (1966-1997) Capitaine de l’angoisse animale, publié conjointement en 1998 par les éditions Obsidiane et Le Temps qu’il fait, puis de lire, dans la même nuit de feu,…

Le sang veut du sang, ou la Première Guerre mondiale, par August Hermann Zeiz

  Bien sûr, on préférerait ne plus en parler, mais, puisque c’est tous les jours Alep et Lampedusa, les montagnes de cadavres, comment ne pas continuer à témoigner du premier massacre de dimension industrielle de notre histoire, dont l’ombre portée semble ne pas vouloir finir ? La Der des Ders était une première, et nous vivons…