Des fusées pour Francis Bacon et Antoine d’Agata

« Je voudrais avoir une énorme pièce couverte de miroirs déformants, du sol au plafond. De temps en temps, il y aurait un miroir normal, intercalé entre les miroirs déformants : les gens seraient si beaux lorsqu’ils s’y refléteraient. » (Francis Bacon) J’avais seize ans, je ne connaissais rien ou presque rien à la peinture, mais j’avais découvert…

Un sens aigu de la justice, 40 figures contre le nazisme, par Sylvie Baussier

C’est un petit livre formidable que l’Education nationale serait bien inspirée d’offrir à tous les collégiens, de 3eme par exemple. Un livre perpétuant la mémoire de celles et ceux qui, en France, en Europe, se sont battus contre le nazisme. Des destins individuels, des engagements, des valeurs. Résistance, 40 figures contre le nazisme présente quarante…

Jean Giono, la vérité du conteur, conversations avec Taos Amrouche

« Ce que je fais, en présence d’amis ou en présence du personnage qui est venu passer un petit moment avec moi, j’essaie d’être aimable, de l’intéresser : son plaisir est mon plaisir, et j’essaie de lui faire plaisir en lui racontant une petite histoire que j’invente généralement sur le moment même, soit en me servant de…

In the light of the dark, the ship of the sun, par Patti Smith, écrivain

« Rien n’est jamais résolu. Résoudre est une illusion. Il y a des moments d’éclats spontané, quand l’esprit apparaît émancipé, mais ce n’est que simple épiphanie. » On ne peut presque plus rien faire, on ne peut plus prendre un train dès qu’on le souhaite, donner un rendez-vous amoureux au dernier moment, ouvrir les fenêtres. Les policiers…

Sartre à contretemps, par François Noudelmann, essayiste

« Vivement la littérature dégagée ! » (Sartre, 1952) On peut être pour ou contre Sartre, préférer avoir tort avec lui en dénonçant ses excès verbaux – « Tout anticommuniste est un chien. », l’appel au meurtre de la préface des Damnés de la terre, de Frantz Fanon – que raison avec ses détracteurs donneurs de leçons, et bien moins…

Le craquement de la machine du monde, par Yannick Haenel, écrivain

Quand Yannick Haenel avait quarante ans, le 23 septembre 2007, nul ne se doutait qu’à Paris, près de huit ans plus tard, des dessinateurs seraient assassinés, dans leur bureau de travail, par des islamistes radicalisés prétextant le blasphème pour dissimuler leur misère morale et leur besoin de meurtre. Quand Yannick Haenel avait quarante, dans le…

Vers la clarté, par Charles Juliet, poète

« si tu n’as pas / connu / le naufrage / impossible / de gagner / la haute / mer » Il est rare de gagner le combat contre l’Obscur. Il est rare, à force d’obstination, d’ascèse, d’écriture de nudité, de marches incessantes dans le silence, de s’accorder à la lumière, et de ne pas la perdre….

La béance, la voix, la mort, par Yannick Haenel, écrivain

Ecrit à la demande de Yann Robin, qui a composé à partir de ce texte une pièce de musique, créée le 12 mai 2018 au théâtre de la Criée de Marseille dans une mise en scène d’Arthur Nauzyciel (récitante soprane Elise Chauvin), Papillon noir est un monologue féminin composé par Yannick Haenel. Il y est…

La montagne et l’humanité homicide, par Erri De Luca, écrivain

« La loi punit ceux qui impriment de faux billets, mais elle laisse courir ceux qui écoulent des mots erronés. Moi, je protège la langue que j’utilise. » Un homme incarcéré, accusé d’avoir jeté dans le vide, lors d’une ascension en montagne, un camarade de luttes politiques ayant trahi les siens afin d’obtenir une réduction de peine….

Une histoire vagabonde de la littérature romanesque, par Philippe Le Guillou, écrivain

Essai de critique subjective sur l’art du roman à travers les siècles, écrit par un lecteur assumant totalement ses goûts parfois hétérodoxes, Le roman inépuisable, de Philippe Le Guillou, est un éloge de la littérature comme capacité d’émerveillement. Entrée particulièrement enthousiasmante dans un domaine romanesque marqué par sa liberté et sa puissance protéiforme, cet ouvrage…