La symphonie du Nouveau Monde, par Georgia O’Keeffe, peintre

Célébrée dans son pays comme l’une des artistes américaines majeures du XXe siècle, Georgia O’Keeffe, née en 1887 à Sun Prairie, dans les plaines du Wisconsin, et morte en 1986 à Santa Fe au Nouveau-Mexique, est peu connue en France.  De l’autre côté de l’Atlantique, sa renommée égale celle de Frida Kahlo, mais ici dans…

Ecrire l’homosexualité, par Marcel Proust, jeune écrivain

Jeune homme nu assis, 1855, Hippolyte Flandrin « Pour relever avec ma bouche le coin de vos lèvres, je donnerais ma vie. » (Marcel Proust, 25 ans) On a longtemps cru à la fable d’un double Proust, d’abord le mondain, le salonnard, l’homme des frivolités et des badinages de la conversation, ensuite l’écrivain, solitaire, sérieux, sorte d’empereur…

Papiers recollés, par Jacques Drillon, écrivain

« Les inversions. Pour Colette, les femmes sont des « chics types ». son premier mari, Willy, c’est « La Doucette » ; son deuxième, Bertrand de Jouvenel, c’est « La Sultane » ; son troisième et dernier mari, Maurice Goudeket, a une « peau de satin ». » (Jacques Drillon) Dans l’histoire de la littérature mondiale, il y avait A l’ombre des jeunes filles en fleurs…

Parme, théâtre des souvenirs, par Michèle Lesbre, romancière

« Mon voyage se transformait, le théâtre l’avait envahi. » Il me faut aller en Italie, plusieurs fois par an, par mois, par semaine, par jour. Il me faut des cartes routières, les détails des horaires des trains et des avions, des adresses d’hôtels et d’appartements. Il me faut à chaque instant, c’est le plus simple, la…

Manet, dans l’étendue du Temps, par Marc Pautrel, écrivain

Marc Pautrel est un portraitiste de grand talent. Après ceux du cinéaste Ozu (2015), de Blaise Pascal (2016) et de Jean-Siméon Chardin (2017), voici le portrait de Manet par-delà la mort, par-delà les massacres du 4 décembre 1851 et le fleuve de sang de la Commune de Paris. La société est assassine, qui connaît les…

La passion Jacqueline Risset, par Michel Surya, écrivain

Jacqueline Risset, fin 2013 ©Catherine Hélie Je ne veux cesser de transmettre avec L’Intervalle la mémoire de ceux qui comptent, et de ceux qui ont compté dans le domaine de la sensibilité, de la pensée, de l’art, de la littérature. Ainsi celle de la poétesse et éminente traductrice – de Dante et Machiavel notamment -,…

Une passion amoureuse, par Antoine et Consuelo de Saint-Exupéry, écrivains

Antoine de Saint-Exupéry à Consuelo : « Consuelo, merci du fond du cœur d’être ma femme. Si je suis blessé j’aurai qui me soignera. Si je suis tué j’aurai qui attendre dans l’éternité. Si je reviens j’aurai vers qui revenir. Consuelo toutes nos disputes, tous nos litiges sont morts. Je ne suis plus qu’un grand cantique de…

La figure de proue du temps, par Gérard Macé, écrivain

L’aube, Normandie 2017, huile sur toile 70 x 130 cm ©Stanislas Bouvier « certains soirs je suis la proie d’apparitions / qui me précèdent dans le sommeil / avant de retourner dans leur trou noir. » Qu’il exploite ou non ses capacités verbales, le poète est un initié. Ce peut être un enfant un peu étrange et solitaire,…

Les miscellanées de Marcel Cohen, écrivain

« Près du petit temple, l’odeur de terre remuée était on ne peut plus présente mais la tranchée avait été en partie comblée. Des oiseaux picoraient la terre remuée. Ils s’envolèrent à mon approche et tournèrent longtemps face au soleil avant de revenir se poser sur la terre fraîche, rassurés par mon immobilité. » (Voyages à Waïzata,…

Sienne, un feu intérieur, par Hisham Matar, écrivain

« La Paix », détail de l’Allégorie du bon gouvernement, 1338-39, Palazzo Pubblico, Sienne / Ambrogio Lorenzetti « L’école siennoise est optimiste, mais aussi flatteuse, en ce que sa peinture fait confiance à notre présence, notre intelligence et notre volonté de participer. » J’ai passé quelques heures magnifiques avec Hisham Matar, écrivain de langue anglaise d’origine lybienne (Au pays…

A la recherche du temps perdu, cahiers de jeunesse, par Marcel Proust, écrivain

Dans les désastres en cours, quelle joie de lire des phrases aussi belles, aussi limpides, aussi intelligemment sensibles, que celles de Marcel Proust. On connaissait leur existence, mais on ne les avait pas lus. Il s’agit des « soixante-quinze feuillets » écrits en 1908, retrouvés au domicile de Bernard de Fallois qui les avait reçus de Suzy…