L’œil et l’abîme, par Jacques Vilet, photographe

On pourrait tomber de cette forêt bordant la mer, se croire Icare et chuter. Pourtant, nous nous tenons encore debout dans l’être, et nous abordons les précipices sans ciller. Il y a ici beaucoup de démesure dans les paysages, du sublime, le commencement de la terreur, mais il y a aussi la raison, le sens…

L’image, le mal, le salut peut-être, par Jérôme Ferrari, écrivain

« Il fallait reconnaître que la plupart des instants ne méritaient guère d’être miraculeusement arrachés à leur caducité. C’est seulement quand arriva le mois d’août 1979 qu’elle prit, presque malgré elle, la première photo qu’elle jugea digne d’être conservée. » Il y a dans l’œuvre de Jérôme Ferrari une interrogation permanente sur la force des images et…