D’une écriture ivre, et brûlante, de l’histoire, par Patrick Boucheron et François Hartog

Contre le présentisme et la tradition devenue mortifère – lorsqu’elle n’est pas réinventée -, les historiens Patrick Boucheron, professeur au Collège de France, et François Hartog, directeur d’études à l’EHESS, ont répondu à l’appel du festival « L’histoire à venir » (Toulouse, mai 2017), en deux conférences passionnantes reprises par les éditions Anacharsis. Comment écrit-on l’histoire ? Qu’attendre…

Ecrire l’homosexualité, par Marcel Proust, jeune écrivain

Jeune homme nu assis, 1855, Hippolyte Flandrin « Pour relever avec ma bouche le coin de vos lèvres, je donnerais ma vie. » (Marcel Proust, 25 ans) On a longtemps cru à la fable d’un double Proust, d’abord le mondain, le salonnard, l’homme des frivolités et des badinages de la conversation, ensuite l’écrivain, solitaire, sérieux, sorte d’empereur…