Michel Fresson, le traducteur, par Bernard Plossu, photographe

© Bernard Plossu « On effleure les saisons, les arbres vibrent, le vent murmure… En un mot, Michel Fresson est mon traducteur. » (Bernard Plossu) Le monde se rétrécit, comme le goût de la nuance et l’effort de civilisation dans la délicatesse. Pour retrouver le chemin de la volupté et le sens de la profondeur, il nous…

Un Bloody Mary pour Samuel Lebon, photographe, et cavalier noir

« Je suis un cœur de pierre, un assassin. J’aurais dû mourir de chagrin après les désolations que j’ai causées, mais je suis là, encore plus fort, insensible, comme si j’avais fait mon stage de fin d’étude à la morgue. » Après avoir vu et lu Satan mène le bal (Filigranes Editions, 2020), j’ai proposé à Samuel…

Le Perche au contact, par Anaïs Boudot, photographe

© Anaïs Boudot Dans le Perche où elle était invitée par Le Champ des Impossibles (Christine Ollier), Anaïs Boudot a photographié des granges dans la nuit, des présences fantomales, l’énigme même de ce qui apparaît. Son art déploie ainsi un double questionnement : sur la substance du paysage, et sur la nature même de l’image. Nous…

Foto povera, la photographie et l’enfance de l’art, par Yannick Vigouroux, Jean-Marie Baldner et Christian Gattinoni

Avec le concept de foto povera faisant l’éloge des pratiques dites « archaïsantes », contre le mythe techniciste et la vulgate bressonienne de « l’instant décisif », Yannick Vigouroux, critique et photographe, a créé beaucoup d’émoi. Collectif informel de photographes prônant le geste libre et l’enfance de l’art, foto povera n’a pas joué le jeu…

Une poétique du corps libéré, par Denis Darzacq, photographe

Avec Act, ouvrage consacré aux personnes en situation de handicap, regardées dans leur grâce et non leur déficience, le photographe Denis Darzacq est définitivement entré dans l’histoire de l’art et de la représentation des corps. Venu de la photographie de presse, Denis Darzacq observe son époque avec acuité, mais surtout sans s’enfermer dans la vision…

Granville, une chambre à soi, par Louise Narbo, photographe

Partie d’Algérie en 1962, après la Guerre d’Indépendance, Louise Narbo est une auteure rare, saluée notamment en 2012 pour son livre Coupe sombre, publié en Belgique chez Yellow Now. Vivant actuellement à Paris, sa vie intérieure est de dimension océanique. Se rendant à Granville depuis une trentaine d’années, elle a d’ailleurs trouvé dans cette commune…

Une vie américaine dans le Perche, par Guillaume Zuili, photographe

A l’invitation de Christine Ollier, Guillaume Zuili, installé aux abords de Los Angeles (Etats-Unis), est venu dans le Perche, en Normandie, pour une résidence de travail. Ouvert à la nature par la puissance du désert californien, le photographe français a trouvé en ces terres où le vert prédomine une puissance d’inspiration inédite. Dans le Perche,…

La photographie à hauteur de ventre, par Florence Chevallier

Dans l’ordre des fables, on connaissait L’arbre, le maire et la médiathèque d’Eric Rohmer (1993). Il y a maintenant la triade de la photographe Florence Chevallier, exposée jusqu’au 6 janvier au Centre d’Art Contemporain de Saint-Pierre de Varengeville près de Rouen (emblème de la politique de mécénat de la Matmut), Les Fleurs, le Chien et…

La sagesse des Territoires, par Kenneth White le cosmographe

« Même avec la chambre la plus minable, je m’arrangeais : un livre et un carnet sur la table, une carte épinglée au mur, et le tour était joué, le contexte se transformait. » On ne peut malheureusement pas tous les jours se rendre dans le Périgord, le Morvan ou les Cévennes. Pour multiplier nos vies, les agrandir,…

Jean Lorrain, rose comme une fille, la correspondance d’un écrivain bretteur

« Jean Lorrain est l’Iris Noir de notre bourbeux marécage. Il est plus aisé de lui donner une plante pour ancêtre qu’un homme. » (Jacques des Gachons) Parmi les grands extravagants de la littérature française, Jean Lorrain (1855-1906) occupe une place de premier rang. Chroniqueur littéraire redouté, écrivain en tous genres, Jean Lorrain a sidéré la Belle…

Merveilles de la dévastation, par Amaury da Cunha

Histoire souterraine, d’Amaury da Cunha, est un diptyque. Premier battant : un roman, publié aux éditions du Rouergue. Des chapitres courts, des silences, des fantômes. Deuxième battant : HS, publié par les éditions Filigranes, en grand format et avec une impression de papier journal, une série de dix-huit photographies, tels des échos indirects, une autre façon de…