Oiseaux, symphonie du confinement, par Christophe Maout, photographie

Les confinements furent pour les oiseaux une bénédiction, notamment pour les martinets noirs – à ne pas confondre avec les hirondelles – qu’a pu observer Christophe Maout à partir des fenêtres de son appartement parisien boulevard Voltaire. Son regard, de l’ordre d’un ornithologue autodidacte, est aujourd’hui exposé dans la collection Des oiseaux chez Atelier EXB…

Justice, continent méconnu, par Thomas Klotz, photographe

©Thomas Klotz Voici un livre qui ne cille pas, comme le sujet qu’il traite : Justice, de Thomas Klotz, série de photographies explorant cette notion dans toutes ses dimensions. Justice, livre de grande sobriété, s’ouvre en format Italien ample, les images respirent, tous les détails comptent, tant ici le moindre signe doit incarner une forme d’équilibre,…

Des crimes napoléoniens au Portugal, par Valter Vinagre, photographe

Se souvient-on en France que Napoléon, devenu empereur en 1804, fit la guerre au Portugal en 1807-1808, en 1809 et en 1810-1811, parce que le pays lusophone refusait de participer avec lui au blocus de la Grande-Bretagne, accueillant dans ses ports les navires de la couronne britannique ? « Plus que de grandes batailles de camp…

Peindre des nymphéas, Monet à Giverny, par Jean-Philippe Toussaint, écrivain

« Le fait que je sois devenu écrivain ne m’avait jamais traversé l’esprit jusqu’à l’âge de vingt ans. Jamais, adolescent ou même étudiant à Sciences-Po, je n’aurais pu imaginer que j’allais un jour devenir écrivain. » J’ai beaucoup aimé les livres de Jean-Philippe Toussaint, le cycle de Marie Madeleine Marguerite de Montalte bien sûr (Faire l’amour, Fuir,…

Regarder Diane nue, par Renée Jacobs, photographe

©Renée Jacobs Quatrième monographie de nus de Renée Jacobs – j’ai présenté récemment Paris, chez le même éditeur, la galerie Vevais (Berlin) -, Polaroids est un ouvrage de format poche merveilleusement confectionné (reliure main) et comportant une photographie originale (C-Print) sur la couverture. Le sentiment est de découvrir le carnet éminemment érotique d’une femme aimant les…

Rencontrer la Vie, par Jean-François Spricigo, photographe

©Jean-François Spricigo « Heureusement j’écris et j’aime, ce qui me permet de ne pas prêter une oreille absolue à cette morne « musique de l’ennui » qui suinte par tous les pores, désormais sans frontières, du discours contre l’être, le discours de la clôture de cet être. » (Marcel Moreau, Quintes, 1962) La rencontre de l’œuvre et de la personne…

Femmes, un rêve baudelairien, par Renée Jacobs, photographe

©Renée Jacobs  Baudelaire a-t-il tout dit de la beauté et de la dangerosité des femmes ? « bijoux perdus de l’antique Palmyre », « parfums frais comme des chairs d’enfants » « amante des palais » aux « épaules marbrées » ©Renée Jacobs  « Je suis belle, ô mortels ! comme un rêve de pierre, / Et mon sein, où chacun s’est meurtri tour à tour,…

De la solitude animale, y compris humaine, par Dolorès Marat, photographe

©Dolorès Marat  De dimension profondément onirique, l’œuvre de Dolorès Marat possède une grâce et une texture qui ravit immédiatement l’œil. Imprimé avec beaucoup de soin sur papier Munken Print 150g à Barcelone, son dernier livre publié aux éditions Fario, Lune rouge et autres animaux familiers, est un éloge de l’animalité – humains y compris –…

Le portrait comme introspection, par Judith Roy Ross, photographe

Sans titre, Easton, Pennsylvanie, 1988. Tirage sur papier à noircissement direct au gélatino-bromure d’argent viré à l’or, 19,37 × 24,45 cm © Judith Joy Ross, courtesy Galerie Thomas Zander, Cologne « En tant qu’artiste, écrit Robert Adams en 1994, Judith Joy Ross n’a pas de recette. Elle recommence à zéro à chaque fois – la façon…

Le temps retrouvé, Marguerite Duras, par Colette Fellous, écrivain

« C’est très simple, je voudrais retrouver le moment où soudain Marguerite s’est arrêtée de me parler et que tout s’est suspendu. Je resterai d’abord là, sur ces secondes, puis je partirais, sans destination précise, juste partir. Sur un morceau de soie. » Colette Fellous a bien connu Marguerite Duras, à qui elle rend hommage dans un livre…