Un mur vert comme une pyramide , par Thomas Klotz, photographe

S’intéressant aux paysages urbains des environs d’Arras (Hauts-de-France), NORTHSCAPE est le premier livre de Thomas Klotz. NORTHSCAPE, ce sont des murs, des jardins, des fenêtres, des friches, des bouts d’usine d’un territoire où le photographe recherche des cohérences de couleurs et de matières. S’inscrivant dans la grande tradition photographique américaine, Thomas Klotz trouve de la…

L’art pariétal d’Eric Pillot, photographe

Photographiant des murs pour la série Parois, Eric Pillot crée les conditions de révélation d’un espace mental plus qu’immédiatement concret, se rapprochant par sa fascination pour les surfaces dessinées, colorées, abîmées, effacées, grattées, d’un goût profond pour les premiers hommes et les processus d’hominisation par le geste gravé, créateur de monde. L’effort de civilisation se…

L’œil et l’abîme, par Jacques Vilet, photographe

On pourrait tomber de cette forêt bordant la mer, se croire Icare et chuter. Pourtant, nous nous tenons encore debout dans l’être, et nous abordons les précipices sans ciller. Il y a ici beaucoup de démesure dans les paysages, du sublime, le commencement de la terreur, mais il y a aussi la raison, le sens…

Voyage dans la délicatesse, par Israel Ariño, photographe

Un jour, le 11 mars 2011, le Japon a failli disparaître, la région de Fukushima étant dévastée par un tsunami endommageant ses centrales nucléaires. Un jour, ailleurs, en Angleterre, aux Etats-Unis, en France, le beau pays de notre enfance sera peut-être évacué, contaminé pour des centaines d’années. En attendant, il y a le soin que…

J’aimais l’en-allée haletante et me sentir très erratique, Victor Segalen par Thierry Girard, photographe

Pendant longtemps l’œuvre de Victor Segalen (1878-1919), médecin militaire de la marine et écrivain, ne concerna que quelques privilégiés, ou chanceux. Des noms circulent, dont s’emparent des messagers, le poète cosmographe Kenneth White, le photographe Thierry Girard. Sensible aux notions segalenienne d’en-allée et de divers, l’auteur du récent Le monde d’après aux éditions Light Motiv…

L’archéologie de la normalité ordinaire, par Luigi Ghirri, photographe

Malgré les apparences d’une étude de grande ampleur sur le devenir-monde du faux et la façon dont l’artifice et le kitsch modifient notre être au monde, Luigi Ghirri (1943-1992) ne pratique pas une photographie directement sociologique. Son œuvre construite selon le principe de la sérialité (des motifs, des formats, des points de vue) interroge la…

Le Nord, quarante après, par Thierry Girard, photographe

Il faut espérer qu’un jour, au milieu de la place où s’installe habituellement la ducasse, à Auchel, Méricourt, Harnes, Loos-en-Gohelle ou Pernes en Artois, dans ces Hauts-de-France si ambitieusement nommés (Madame la Marquise, détendez-vous un peu, vos collants sont troués), sera édifié un monument rendant hommage à Eric Le Brun et son équipe des éditions…

Les poteaux électriques du photographe Bernard Plossu

D’abord, on ne sait pas, on ne voit pas, puis, soudain, c’est merveilleux, c’est une totalité, un monde. Ce sont des images, des miniatures, des vignettes, que structure la présence de poteaux électriques. Les oiseaux les aiment beaucoup, les êtres humains ne les voient plus. Dans un petit ouvrage et une exposition éponyme à La…

Observer les Vosges du Nord, par Thierry Girard, photographe

Connu et reconnu pour son travail sur les paysages français, le photographe Thierry Girard construit une œuvre riche et multiple, très inscrite dans l’histoire des formes de son médium. Son dernier livre, Paysage Temps (éditions Loco), reprend vingt ans de regard sur le Parc naturel régionale des Vosges du Nord, archive considérable constituée dans le…

Comme un oiseau allant de place en place, Jem Southam, photographe

Au commencement du livre de Jem Southam, The Moth (MACK, 2018) était un trois-mâts illuminé par un arc électrique, le fameux et mystérieux feu de Saint-Elme. Dans son Histoire naturelle, Pline l’Ancien décrit ainsi merveilleusement ce phénomène : « Il se montre des étoiles dans la mer et sur terre. J’ai vu, la nuit, pendant…

Le parti pris des paysages, par Beatrix von Conta, photographe

Glissement de terrain est un titre qui m’enchante, parce qu’il me fait penser à celui du film d’Alain Robbe-Grillet, Glissements progressifs du plaisir (1974), œuvre librement inspirée de La Sorcière de Jules Michelet (1862) mettant en scène une succession de décalages, rapprochant la réalité des fantasmes, et qu’il appartient au vocabulaire des géographes. Entre observation…