Un âne travesti en zèbre, par Michel Campeau, post-photographe

Prenons-nous des photographies ou sont-ce elles qui nous prennent, qui nous possèdent et nous inventent une vie ? Essayer de comprendre qui l’on a été à l’aune des photographies jalonnant notre existence ne peut conduire qu’à la fiction de soi. Tentative un peu folle de rassembler les fragments d’Osiris dans un miroir brisé. On ne…