Fragments, une revue photographique réunionnaise, comme un trait d’union

« Je croyais que le poète n’oublierait jamais les visages mais je suis un anonyme parmi les anonymes et dans le cahier du jour, je ne saurais énumérer les inconnus aux visages lunatiques et aux regards défaits par les cendres du temps égaré dans ce coin de l’île. » (Gillian Geneviève) La qualité éditoriale de nombre de…

L’amour flou, par Halogénure, revue de photographie indispensable

Revoilà Halogénure, et c’est une nouvelle fois un bain de jouvence, une source d’enchantements graphiques et de découvertes tous azimuts. Qu’une telle revue puisse subsister et s’imposer dans le champ de la réflexion sur la photographie contemporaine possédant une vaste mémoire est une joie simple et vraie. Halogénure est une tribu sauvage, des trognes d’irréductibles…

Nettoyer notre œil, Noto, une certaine idée du contenu

  Charles Juliet (Trouver la source, 1992) : « Voilà. J’ai nettoyé mon œil. Ce fut long, un immense travail. » On le sait, Noto est une revue culturelle gratuite de grande qualité. Publier le numéro 11 ne fut pas une évidence, mais quand la maison brûlait les contributeurs/donateurs affluèrent via une campagne de financement participatif…

Bad news from the plafond, par Jules Vipaldo, poète et dératiseur

Vous me l’accorderez, un ouvrage commençant par « Ne pas confondre « souriquois » (nation indienne de l’Amérique du nord) avec « souriquois » (qui appartient à la souris / qui tient de la souris, dont ce texte) » ne peut pas être totalement raté. Bien plus, il est jubilatoire. Son titre, Le Banquet de plafond (éditions Tinbad, 2017), en dit la…

Nove sed non nova, la manière est nouvelle, pas la matière, par Halogénure, revue de photographie aléatoire

Sur le petit front des revues de photographie, l’apparition d’Halogènure est une excellente nouvelle. Revue franco-belge, Halogénure axe sa spécificité sur la pratique des procédés photographiques analogiques et alternatifs. Voici un extrait de sa profession de foi : « Nous encourageons toutes les formes d’expériences, d’échanges et d’hybridations, du moment qu’elles sont créatrices de sens et…

André Breton, présent considérable

« J’ai vingt-deux ans. Je crois au génie de Rimbaud, de Lautréamont, de Jarry ; j’ai infiniment aimé Guillaume Apollinaire, j’ai une tendresse profonde pour Reverdy. Mes peintres préférés sont Ingres, Derain ; je suis très sensible à l’art de Chirico. Je ne suis pas si naïf que j’en ai l’air. » La publication intégrale depuis 2016 par Gallimard…

L’apaisement, mais follement, par la revue Possession Immédiate

    « … je sortais de la guerre doucement gâteux, peut-être bien, à la manière de ces splendides idiots de village… » La phrase est de Jacques Vaché, mais elle pourrait désigner le projet moral du dernier numéro de la revue Possession Immédiate : sortir de la guerre, peut-être plus idiots, moins idiots, idiots, à la façon…

L’amour parfait, ou Le sac du semeur, portrait d’une revue numérique

C’est en tant que veilleur et passeur attentif à la parole parlante qu’Arnaud Le Vac, a pensé Le sac du semeur, la revue qu’il anime, où la poésie et l’art occupent une place structurante. La combativité, la voyance et le désir d’infini d’un Victor Hugo guident son ambition poétique, de l’ordre d’un dégagement, d’une expérience…