L’amour, et les lois de la pesanteur, par William Gropper, dessinateur américain

le

Alay-Oop-05-articleLarge

© William Gropper, 1930 / La Table Ronde, 2020

Allez hop, un peu d’humour et de légèreté ne nous fera pas de mal, les jours sont si sombres.

Allez-hop ! est le titre d’un livre du dessinateur satiriste américain William Gropper (1897-1977), roman graphique publié en 1930, alors que l’expression n’existait pas encore.

Alay-Oop_interior_4_2_2048x2048

© William Gropper, 1930 / La Table Ronde, 2020

Réédité aux Etats-Unis en juin 2019, La Table Ronde le fait découvrir aujourd’hui en France.

Une seule image par page, de la vitesse, de la drôlerie bon enfant, le swing de l’existence.

Histoire sans parole, sur fond de réalisme social, d’un duo d’acrobates amoureux, d’un chanteur d’opéra conquérant venant semer la pagaille dans le couple, de jalousie, de lutte de pouvoir.

Alay-Oop-02-articleLarge

© William Gropper, 1930 / La Table Ronde, 2020

Simples en apparence, les traits sont terriblement efficaces, indiquant par exemple la force, la souplesse, la hardiesse des circassiens.

L’amour est léger, aérien, sensuel, dans la juste distance des corps, et la nécessité des points d’appui.

Le désir est partout, dans un regard, le galbe des fesses, l’extase d’une fausse chute.

Alay-Oop-03-articleLarge

© William Gropper, 1930 / La Table Ronde, 2020

Les premières pages sont de l’ordre d’une parade érotique, d’autant plus réussie qu’aucun mot n’est prononcé, et que chaque geste prend la valeur d’une déclaration enflammée.

Le public est ébahi, frissonne, craint, bien moins cependant que le ténor bedonnant se pâmant devant la grâce de l’acrobate callipyge. 

Qui l’emportera auprès de la belle, du chanteur fat ou du musculeux athlète des airs ?

Alay-Oop-txt-dragged

© William Gropper, 1930 / La Table Ronde, 2020

Dans les loges, la grande artiste se prépare, se coiffe, cuisses nues puissantes, bras tendus.

A sa porte, timide, se présente le prétendant.

Rendez-vous accepté, un dîner, mais il faut rentrer se coucher, le désir est né.

Rêve de morcellement, d’enlacements, l’homme est une bête, le ciel est brûlant.

Bouquet de fleurs, lexique de joli cœur, la stratégie réussit : projets de voyages, de luxe, de gloire.

Alay-Oop-articleLarge

© William Gropper, 1930 / La Table Ronde, 2020

Une bague est offerte.

Pendant ce temps, sur la scène, l’acrobate attend sa moitié, ne comprend pas, doute, apprenant avec stupeur le mariage de sa partenaire.  

Gropper ne discourt surtout pas, les détails suffisent, la rapidité du trait entraînant la lecture.

Faut-il ici raconter les évolutions narratives de ce triangle amoureux ?

Non, il faut lire, relire, découvrir par soi-même, en oubliant quelques instants la nature mortifère de notre société.

 Allez-hop ! desserre un peu l’étau.

008203703

William Gropper, Allez-hop, préface de James Sturm, La Table Ronde, 2020, 216 pages – 200 illustrations

Editions La Table Ronde

logo_light_with_bg

Se procurer Allez-hop !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s